Le calme avant la Trumpette !

Le 22.08.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 12 au 18 août 2017. La semaine a bien démarré sur les marchés actions, qui ont rebondi suite à la baisse des tensions entre Pyongyang et Washington. Les Etats-Unis sont cependant restés sous le feu des projecteurs avec les évènements de Charlottesville et les incertitudes sur les réformes promises par D.Trump.

Marchés financiers

Cette semaine, les facteurs géopolitiques se sont conjugués à des doutes grandissants concernant les politiques monétaires augmentant ainsi la volatilité des marchés actions. Toutefois, les volumes échangés sont restés très faibles lors d’une semaine la plus calme de l’année.
Aux Etats-Unis, le marché termine la semaine en recul de 0,65% (S&P 500 en dollar), les investisseurs réagissant surtout à l’enlisement politique du président D.Trump. La publication des minutes du FOMC de juillet n’a pas apporté de grandes précisions sur la réduction attendue du bilan de la Fed, mais a cependant mis en évidence des doutes quant à la capacité de voir l’inflation atteindre son objectif. Les responsables de la Réserve fédérale apparaissent désormais de plus en plus préoccupés par la faiblesse de l’inflation US. La probabilité d’une hausse de taux en décembre 2017 reste inchangée à 40%. Les publications macroéconomiques ont été positives dans l’ensemble : les ventes au détail ont progressé et la consommation des ménages semble avoir retrouvé un rythme de progression solide.
Du côté européen, les marchés actions ont gagné 1,17% (EuroStoxx 50) sur la semaine, portés par la baisse des tensions géopolitiques. Les minutes de la BCE ont confirmé la bonne tenue de l’économie européenne, tout en s’inquiétant d’une éventuelle sur-réaction de l’euro en cas de resserrement de la politique monétaire. Ce resserrement n’interviendra donc pas rapidement et Mario Draghi ne délivrera sans doute pas de nouveaux messages volontaristes concernant sa politique monétaire lors de la réunion de Jackson Hole, ce week-end. Les publications macroéconomiques européennes ont également été rassurantes cette semaine. La croissance du PIB, pour le second semestre, s’établit à 2,2% en rythme annuel. L’activité reste donc très dynamique. L’inflation est restée stable en juillet, à 1,3%. Cette faiblesse persistante de l’inflation conforte l’attentisme de la BCE, mais pourrait commencer à perturber sa communication.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 a terminé la semaine en hausse de 1,05% à 5 114,15 points. En bas du palmarès, TechnipFMC perd 2,47% sur la semaine. Le secteur automobile souffre également cette semaine avec Michelin et Valeo qui abandonnent respectivement 1,29% et 0,61%. En haut du palmarès, Engie signe la meilleure performance avec 4,35%, suivi de Safran et Capgemini qui progressent respectivement de 3,43% et 3,39%. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une progression de 5,18%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine la semaine en légère hausse face à la monnaie unique et clôture la semaine à 1,1761 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans remonte légèrement à 0,71%.

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 16.08.2017

Kim Cool

Le 25.09.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 25 septembre 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×