Les marchés : Trump revient dans la mêlèe

Le 14.02.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 4 au 10 février 2017. Après un début de semaine assez terne, ce sont, une fois de plus, les propos du président américain qui ont fait rebondir les marchés financiers.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, Donald Trump s’astreint à réaliser ses promesses de campagne. Il s’est attaqué cette semaine aux mesures de réglementation financière définies au lendemain de la crise par la loi Dodd-Frank votée en 2010. Le décret signé par le président donne 120 jours au secrétaire au Trésor pour proposer une réforme destinée à alléger les contraintes imposées au secteur bancaire. Le projet sera ensuite soumis au Congrès. Donald Trump a également évoqué l’allègement fiscal. Il a déclaré qu’une annonce serait faite dans les trois semaines à venir avec un impact « phénoménal » en termes d’impôts. Enfin, il a confirmé qu’un plan était en préparation concernant les infrastructures, et notamment aériennes. Jugées favorables par les marchés, ces nouvelles ont permis de réveiller l’optimisme des investisseurs, en perte de vitesse ces derniers jours.
Du côté de la politique monétaire américaine, deux membres de la Fed se sont exprimés cette semaine pour évoquer une possible remontée des taux dès le mois de mars. Si les taux obligataires américains ont assez peu réagi à ces déclarations, le dollar s’est renforcé tout au long de la semaine, mettant fin à quatre semaines de correction. Dans le même temps, le président de la BCE Mario Draghi a répété que la politique monétaire actuellement menée en Europe restait nécessaire et qu’aucun durcissement n’était prévu.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine inchangé à 4 828,32 points (-0,06%). Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance légèrement négative de 0,70%.
La semaine a été marquée par la multiplication des annonces de résultats. Les investisseurs ont ainsi salué les publications d’ArcelorMittal (+11,52%), de Sanofi (+5,99%) et de Vinci (+3,34%). Veolia réalise une bonne performance avec un gain de 3,69%. En bas du palmarès, le secteur bancaire a pâti des résultats de BNP Paribas jugés décevants pour la partie banque de détail en France et en Italie. Le titre recule de 8,90%, entraînant dans son sillage Société Générale qui cède 7,59% et Crédit Agricole qui perd 7,13%. Les annonces de résultats de BP et Statoil ont affecté le secteur parapétrolier à l’image de TechnipFMC qui baisse de 4,09%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine la semaine en hausse à 1,0643 dollar pour un euro, soutenu par les divergences de politique monétaire de la Fed et de la BCE. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans termine quasiment stable à 1,06%. La semaine a toutefois été marquée par une certaine volatilité liée aux incertitudes politiques à l’approche des élections présidentielles françaises.

Décryptage de l'actualité financière
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 07.02.2017

Les marchés et la politique ...

Semaine du 28 janvier au 3 février 2017. Cette semaine, la prudence semble s’être imposée sur les marchés financiers européens et américains.

Le 01.02.2017

Marchés : participation à la hausse

Semaine du 21 au 27 janvier 2017. Cette semaine, les marchés financiers américains ont battu de nouveaux records lors des débuts de la présidence Trump. En revanche, en Europe les places...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×