Les marchés ecoeurés

Le 14.11.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 4 au 10 novembre 2017. Après le bon parcours des marchés actions depuis la fin de l’été, la tendance était cette semaine à la prudence, voire à la consolidation.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les indices actions ont enregistré jeudi une séance de consolidation sur fond d’incertitudes concernant la très attendue réforme fiscale. En effet, les sénateurs ont rendu une copie différente de celle élaborée par la Chambre des représentants, proposant notamment de reporter certaines mesures, dont la baisse de l’impôt sur les sociétés. Ces divergences montrent que le consensus est loin d’être atteint au sein même du camp républicain, et que l’adoption du texte définitif pourrait n’intervenir qu’après de difficiles tractations.

Les récents évènements survenus au Moyen-Orient (purge en Arabie Saoudite, démission du premier ministre libanais, regain de tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran) suscitent également des interrogations, et ont participé à la hausse du pétrole et de l’aversion au risque.

En Europe, les marchés actions ont suivi la tendance américaine. Les propos de Benoît Cœuré, membre du Conseil de la BCE, ont également encouragé les prises de bénéfices. Il a rappelé que le programme de rachat d’actifs de la banque centrale ne serait pas éternel, et que les états devaient profiter de la bonne conjoncture économique pour mettre en place des réformes structurelles et réduire leur niveau d’endettement. La commission européenne a d’ailleurs délivré un message similaire à l’issue de la révision de ses prévisions de croissance. Les nouvelles anticipations font ressortir une croissance attendue sans précédent depuis une décennie avec 2,2% en 2017 pour la zone euro, puis 2,1% en 2018 et 1,9% en 2019. Dans le même temps, le chômage devrait poursuivre son repli pour atteindre 7,9% dans deux ans.

Valeurs

Dans ce contexte, au terme de cinq séances de baisse, le CAC 40 termine la semaine en repli de 2,49% à 5 380,72 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance de +10,66%. Veolia Environnement profite d’une bonne publication de résultats pour s’adjuger 2,74%. TechnipFMC, toujours soutenu par la hausse du prix du baril, grimpe de 1,42%. En queue de palmarès, Peugeot recule de 8,22%, le plan de redressement d’Opel présenté par le constructeur automobile n’ayant pas convaincu les analystes. Le secteur automobile a d’ailleurs connu une mauvaise semaine, mis sous pression par les velléités de la commission européenne de réduire les émissions de CO2 des véhicules. Renault cède ainsi 5,01% et Michelin 5,66%. Solvay perd 5,78% après avoir présenté des résultats jugés décevants.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert est en baisse face à la monnaie unique à 1,1665 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, suite aux commentaires de Benoît Cœuré, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans a légèrement progressé pour atteindre 0,78%.

Décryptage de l'actualité financière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×