Marchés : Forme olympique !

Le 19.09.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 9 au 15 septembre 2017. Les marchés actions ont terminé en hausse des deux côtés de l’Atlantique. Alors que les marchés européens profitent de la stabilisation du dollar face à l’euro, les marchés américains atteignent de nouveaux records sur le Nasdaq et le Dow Jones.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les estimations des conséquences économiques de l’ouragan Irma au Texas ont été revues à la baisse, à 50 milliards de dollars contre 200 milliards de dollars, n’impactant pas la hausse du marché actions. Du côté des publications macroéconomiques, la hausse des prix à la consommation a accéléré en août. Sur un an, l’inflation progresse de 1,9% contre 1,7% en juillet, sous l’effet notamment de la progression des prix de l’énergie. Même si ce chiffre ne permet pas de noter un réel retournement de tendance concernant l’inflation, cet élément fait progresser la probabilité d’une hausse des taux en décembre. Cette semaine, le FOMC ne devrait pas modifier ses taux directeurs mais plutôt apporter des précisions quant au réinvestissement des actifs qui ont été achetés durant les programmes de Quantitative Easing et qui arrivent à échéance.

En zone euro, la production industrielle s’améliore modestement. La production industrielle pour le mois de juillet s’établit à 0,1%, contre -0,6% pour juin. Au sein de la zone euro, le mois a aussi vu un rebond de la France et de l’Italie, alors que l’Allemagne et l’Espagne sont en recul. Le troisième trimestre s’annonce cependant en retrait, par rapport au deuxième trimestre, qui avait été particulièrement fort (+1%), pénalisé par le secteur énergétique.

Cette semaine, le marché britannique a souffert suite au discours du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre qui laisse entendre un resserrement dans les mois à venir. Ce discours a en revanche permis à la livre sterling de se redresser par rapport à l’euro.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 a réalisé sa meilleure semaine depuis le mois de mai, avec un gain de 1,96%, repassant le seuil des 5200 points à 5213,91 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance de 7,23%.

Vivendi gagne 5,22% sur la semaine, après un relèvement de recommandation par UBS, qui passe à l’achat sur le groupe français de médias. Capgemini a enregistré la seconde plus forte hausse (4,91%) du CAC 40, suite à la confirmation de ses objectifs 2017. Le secteur financier a profité des anticipations d’un durcissement monétaire de la BCE : BNP Paribas et Société Générale gagnent respectivement 4,76% et 4,20%. Du côté des valeurs en baisse, Essilor International signe la plus mauvaise performance et perd 3,19% suite aux craintes de Bruxelles concernant le rapprochement avec Luxottica. Engie et Unibail Rodamco cèdent quant à eux 2,37% et 2,02% respectivement.

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro termine la semaine à 1,1945 dollar pour un euro, en baisse sur la semaine. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en hausse à 0,72%.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 18.09.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 18 septembre 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×