Noël sur des sommets

Le 20.12.2016
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 10 au 16 décembre. Cette semaine, les marchés financiers ont poursuivi leur progression malgré le resserrement de la politique monétaire américaine.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, la dernière réunion de la Fed pour 2016 s’est conclue comme prévu par un relèvement des taux directeurs de 0,25 points de base. Il aura donc fallu une année à la banque centrale américaine pour appliquer ce qu’elle avait prévu en décembre 2015. Encore n’a-t-elle réussi à passer qu’un seul relèvement de taux au lieu de quatre. Cette décision largement anticipée n’a pas contrecarré le mouvement haussier des marchés. En revanche, le fait que la Fed envisage trois hausses de taux en 2017 au lieu de deux a momentanément pesé sur les indices. Janet Yellen a su rassurer les investisseurs, expliquant que certains gouverneurs avaient intégré la politique économique voulue par D. Trump et avaient modifié leurs anticipations d’évolution de l’économie américaine. Pour sa part, elle s’est montrée très prudente, soulignant les incertitudes liées aux promesses du prochain président. Cette réserve se reflète dans les nouvelles prévisions économiques de la réserve fédérale qui n’évoluent que marginalement. La croissance américaine est attendue à 1,9% en 2016 et 2,1% en 2017 et le chômage devrait atteindre 4,7% cette année avant de descendre à 4,5% l’an prochain. Suite à ce discours, les marchés actions et les taux obligataires courts sont repartis à la hausse. Sur le marché des changes, le dollar s’est fortement apprécié contre quasiment toutes les devises.

En Italie, Paolo Gentiloni, ancien ministre des affaires étrangères et proche de M.Renzi, a pris la succession de ce dernier, promettant de poursuivre les réformes. Il a reconduit quasiment à l’identique le gouvernement précédent et a obtenu l’investiture du parlement. Il pourrait néanmoins avoir du mal à tenir ses promesses, le climat d’après référendum ayant l’air peu propice aux réformes. Les principaux syndicats italiens ont notamment demandé à la cour constitutionnelle l’organisation d’un référendum pour abroger une partie de la réforme du marché du travail mise en place par M.Renzi.

D’un point de vue macroéconomique, les premiers indicateurs d’activité pour le mois de décembre montrent que l’expansion reste soutenue en zone euro. Elle se renforce en France, notamment dans le secteur manufacturier, permettant de compenser le recul de l’activité dans les pays périphériques. Ces données montrent que malgré la persistance des risques politiques, la reprise se poursuit toujours dans la région.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en hausse de 1,45% et touche un plus haut annuel à 4 833,27 points. Depuis le début d’année, l’indice parisien est désormais en progression de 4,23%.

Nokia profite d’une série de nouvelles positives pour reprendre 8,29%. La perspective d’un important contrat avec la compagnie aérienne Iran Air permet à Airbus de grimper de 7,72%. Accor bénéficie des recommandations positives d’analystes et prend 6,28%. En bas du palmarès, Vivendi qui a entamé un bras de fer avec la famille Berlusconi pour monter au capital de l’italien Mediaset, cède 3,73%. ArcelorMittal souffre de la baisse des prix des métaux et recule de 2,92%. Enfin, Sanofi est pénalisé par des rumeurs de rachat du suisse Actelion pour un prix jugé trop élevé. Le titre est en baisse de 2,54%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine la semaine à 1,0451 dollar pour un euro, au plus haut depuis 2002. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est relativement stable à 0,77%.

Décryptage de l'actualité financière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 06.12.2016

Du carburant pour le rallye ?

Semaine du 26 novembre au 2 décembre 2016. La semaine a été marquée par l’accord trouvé lors de la réunion de l’OPEP pour réduire la production mondiale d’or noir. Pour le reste, les...

Le 13.12.2016

Petit Papa Draghi

Semaine du 3 au 9 décembre 2016. Grâce au soutien renouvelé de la BCE, les marchés financiers européens ont connu une belle semaine de hausse et ont touché des plus hauts annuels.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×