Pas de surchauffe cet été !

Le 28.08.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Cette semaine, l’attention des marchés aura été retenue par les déclarations de Jerome Powell lors du symposium de Jackson Hole, et dans une moindre mesure, par les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Marchés financiers

Les marchés américains ont terminé la semaine en hausse, soutenus par le discours de Jerome Powell à Jackson Hole. Le président de la Fed a déclaré que les fondamentaux de l’expansion économique américaine semblaient solides, tout en étant prudent sur les risques extérieurs, et qu’il ne voyait pas de risque élevé d’une surchauffe de l’économie. Il a ainsi confirmé le scénario de deux hausses de taux supplémentaires d’ici la fin d’année. Cette posture, un peu plus accommodante, a eu pour effet d’accentuer la pression sur le dollar, qui a perdu 1,6% contre l’euro sur la semaine. Donald Trump a cependant, de nouveau, critiqué l’institution américaine et ses récentes décisions concernant les hausses de taux.

La reprise des négociations entre les Etats-Unis et la Chine ne s’est pas conclue par un accord, alimentant les craintes d’une escalade dans les tensions commerciales. Pour rappel, les taxes douanières supplémentaires de 25%, appliquées sur 16 milliards de dollars de produits chinois, sont entrées en vigueur jeudi dernier. En réponse, la Chine a immédiatement rétorqué avec des « surtaxes » similaires.

Donal Trump a confirmé, ce week-end, qu’un accord commercial était proche entre les Etats-Unis et le Mexique ; un apaisement dans les guerres commerciales qui est le bienvenu.

Le marché européen a rebondi cette semaine, soutenu notamment par des publications macroéconomiques en ligne avec les attentes. La Grèce est officiellement sortie de son troisième et dernier plan de redressement financier et a retrouvé sa capacité à emprunter sur les marchés financiers. Cependant, le pays va rester sous le suivi et les contraintes des institutions financières lors des prochaines années, jusqu'à ce que 75% des prêts soient remboursés. Par ailleurs, les négociations sur le Brexit ont repris mardi. Les discussions se dérouleront désormais de manière continue, au vu de l’urgence pour trouver un accord d’ici fin octobre.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en hausse de 1,64%, à 5 432 points. Les secteurs automobile et équipementier ont particulièrement souffert cette semaine, impactés notamment par le profit warning de Continental, à l’image de Michelin (-4,86%), Peugeot (-4,22%), Valeo (-2,72%) ou encore Renault (-0,24%). A l’inverse, les secteurs énergétiques et miniers affichent les meilleures performances sur la semaine, à l’image de Total (+4.71%) bénéficiant de son retrait dans des projets d’investissement en Iran, TechnipFMC (+7,74%) et ArcelorMittal (+4,72%). Ces valeurs ont été soutenues par le rebond du prix du baril de pétrole (Brent : +5% à 76 dollars) stimulé par le recul du dollar sur le marché des changes.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le dollar termine la semaine en baisse face à la monnaie unique, à 1,1622 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans termine la semaine, quasi inchangé, à 0,68%.

 

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×