Petit Papa Draghi

Le 13.12.2016
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 3 au 9 décembre 2016. Grâce au soutien renouvelé de la BCE, les marchés financiers européens ont connu une belle semaine de hausse et ont touché des plus hauts annuels.

Marchés financiers

La semaine avait pourtant mal commencé avec la réponse négative des italiens à la réforme constitutionnelle et la démission annoncée du chef du gouvernement Matteo Renzi. Néanmoins, la perspective d’élections législatives anticipées ayant été rapidement écartée à la faveur d’un gouvernement de technocrates, les investisseurs sont restés calmes, et ce d’autant que le résultat du référendum avait été anticipé.

La dernière réunion annuelle de la BCE a ensuite permis aux marchés de retrouver de l’appétit pour les actifs risqués. En effet, Mario Draghi a montré que la BCE resterait en soutien de l’économie un bon moment. D’une part, les taux directeurs ont été laissés inchangés à leur plus bas niveau. D’autre part, le programme de rachats d’actifs a été prolongé de mars à décembre 2017. Le volume d’achats mensuel a pour l’instant été abaissé de 80 à 60 milliards d’euros mais le conseil des gouverneurs se laisse la possibilité d’augmenter ce montant s’il le juge nécessaire. De même, le programme pourra de nouveau être prolongé après 2017. Les prévisions économiques de l’institution expliquent en partie ces nouvelles décisions. En effet, l’inflation devrait rester en dessous de son objectif de 2% au moins jusqu’en 2020. La croissance est attendue stable à 1,7% en 2017 puis 1,6% en 2018 et 2019. L’environnement politique demeure également un facteur de risque avec des élections aux Pays-Bas et en France dès le premier semestre 2017. 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en hausse de 5,19% et touche un plus haut annuel à 4 764,07 points. Depuis le début d’année, l’indice parisien est désormais en progression de 2,74%.

Les valeurs financières réalisent les meilleures performances hebdomadaires : Société Générale s’envole de 15,29%, BNP Paribas avance de 9,91% et Crédit Agricole de 8,44%. Les constructeurs automobiles profitent aussi du mouvement : Peugeot s’adjuge 9,91% et Renault 9,63%. Belle progression de Nokia qui prend 10,32%. Cette semaine, aucune valeur n’a fini dans le rouge. Technip ne parvient à grignoter que 0,21% alors que la fusion avec l’américain FMC Technologies a été approuvée en assemblée générale. L’opération devrait avoir lieu en début d’année prochaine. Legrand se contente d’une progression de 0,50%. Orange limite ses gains à 0,75% alors que son PDG a fait part de son intérêt pour Canal+.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le discours de la BCE pèse sur la monnaie unique face au billet vert qui clôture la semaine à 1,0561 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans revient à 0,81%.

Décryptage de l'actualité financière

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 06.12.2016

Du carburant pour le rallye ?

Semaine du 26 novembre au 2 décembre 2016. La semaine a été marquée par l’accord trouvé lors de la réunion de l’OPEP pour réduire la production mondiale d’or noir. Pour le reste, les...

Le 29.11.2016

Une semaine de dinde !

Semaine du 19 au 25 novembre 2016. La semaine a été écourtée sur les marchés américains en raison de Thanksgiving jeudi et du « Black Friday » vendredi. Les marchés actions ont progressé...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×