Toussaint peu plus haut !

Le 24.10.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 14 au 20 octobre 2017. Cette semaine encore les marchés européens ont fait du surplace. Aux Etats-Unis, la dynamique est un peu plus positive et les indices américains continuent d’inscrire des records.

Marchés financiers

Face aux avancées politiques sur la réforme fiscale, les investisseurs américains commencent à croire que le sujet pourrait aboutir d’ici la fin de l’année. En effet, le Sénat a adopté cette semaine une résolution budgétaire pour accélérer l’examen parlementaire de la réforme et simplifier son adoption. C’est une bonne nouvelle pour les milieux économiques qui attendent depuis près d’un an la concrétisation des promesses de baisses d’impôts de Donald Trump.
Dans le même temps, les statistiques économiques restent globalement bien orientées avec le rebond de la production industrielle en septembre. Même son de cloche du côté des entreprises dont les résultats trimestriels s’avèrent solides. En fin de semaine, plus de la moitié des comptes publiés par les sociétés de l’indice S&P500 étaient supérieurs au consensus.
Sur le plan monétaire, l’hypothèse de voir la Fed remonter son principal taux directeur en décembre est devenu une quasi-certitude après les commentaires émis par plusieurs membres de l’institution. Toutefois, ce sont surtout les rumeurs autour d’un potentiel successeur plus accommodant de Janet Yellen à la tête de la Fed qui ont fait progresser les taux américains cette semaine. La décision finale du président Donald Trump est attendue dans les jours à venir.

En Europe, les marchés tant actions qu’obligations ont peu réagi à l’intensification du bras de fer entre la Catalogne et le gouvernement central espagnol. La région n’ayant pas répondu de façon satisfaisante à l’ultimatum posé par Madrid, le premier ministre Mariano Rajoy a déclenché ce week-end la procédure de mise sous tutelle. Les investisseurs restent dans l’expectative mais jugent à ce stade qu’il s’agit d’un risque non systémique.
Le reste de l’actualité est dominé par la publication des résultats d’entreprises et par la réunion de la BCE qui aura lieu la semaine prochaine. Les analystes attendent l’annonce d’une modification du programme de rachat d’actifs avec la diminution du volume mensuel de rachats assortie d’un allongement de sa durée de vie.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en légère hausse de 0,39% à 5.372,38 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance de +10,49%.
Pernod Ricard est en tête de l’indice, avec une progression de 5,14% sur la semaine, porté par sa publication de résultats convaincante. En pleine tempête judiciaire, Airbus, qui a annoncé un partenariat avec Bombardier dans le moyen-courrier, regagne 4,56%. Carrefour s’adjuge 4,11% après avoir dévoilé ses résultats trimestriels. Les valeurs bancaires profitent des anticipations de hausse des taux à l’image de BNP Paribas qui gagne 3,03% et Société Générale qui grimpe de 2,75%. En bas du palmarès hebdomadaire, TechnipFMC chute de 7,25%. Suite à l’annonce de ses résultats, Publicis perd 3,99%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert regagne du terrain face à la monnaie unique à 1,1784 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en légère hausse à 0,86%.

Décryptage de l'actualité financière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 16.10.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 16 octobre 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×