Trump : fin de la trêve estivale

Le 06.08.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
actualité financière

Semaine du 28 juillet au 3 août 2019. Semaine de baisse sur les marchés internationaux, marquée par le retour des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. La baisse des taux de la Fed, annoncée par Powell n’a pas pu rassurer les investisseurs.

Marchés financiers

Après plusieurs semaines de calme relatif, les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis sont réapparues. Le président américain, Donald Trump, a relancé les hostilités en annonçant de nouveaux droits de douane. Il s’agit, cette fois-ci, de 290 milliards de dollars de produits chinois qui sont menacés d’une taxe à hauteur de 10%. Suite à cette annonce, la Chine a répondu à la maison blanche qu’elle ne se laisserait pas faire, sans pour autant préciser quelles sanctions elle allait prendre.
Ce regain de tensions a une nouvelle fois impacté les marchés financiers qui n’avaient pas anticipé l’hypothèse d’un retour imminent du conflit. D’autre part, les investisseurs s’inquiètent des nouvelles répercussions que pourraient avoir ces nouvelles attaques sur l’économie, alors que la croissance mondiale est faible.

Cette semaine, le discours de Jerome Powell, le président de la Fed, concernant la politique monétaire de l’institution américaine était très attendu. Si la plupart des investisseurs anticipaient une baisse des taux directeurs, les avis étaient divisés sur l’ampleur de cette baisse de -0.25% à -0.50%. Finalement, la Fed a tranché pour une baisse de 0.25%, annonçant qu’il s’agissait d’une mesure de prévention et non le début d’un cycle de baisse régulière.
Les marchés, qui avaient bien anticipé cette diminution des taux, n’ont que peu réagi à cette annonce.

En Europe, la nomination de Boris Johnson comme nouveau Premier ministre britannique a relancé les incertitudes sur le Brexit. En effet, la crainte des répercussions sur l’économie britannique d’un « hard Brexit » a poussé les parlementaires à encourager la recherche d’un accord avec les européens. Le point le plus sensible des discussions concerne la frontière physique entre les deux Irlande, le « backstop ». Si, depuis quelques jours, l’autorité de Johnson semble légèrement entamée, l’issue la plus probable reste pour l’instant une sortie sans accord.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en terrain négatif, à -4.48%. La performance de l’indice parisien est désormais de +13.28% depuis le début de l’année.
Cette semaine, les performances positives sont rares parmi l’indice CAC 40. Seul Essilor Luxottica termine dans le vert à +3.40, grâce à la publication de ses résultats. Vinci, qui a confirmé ses objectifs de croissance pour l’année 2019, résiste à cette semaine compliquée et ne perd que 0.74%. Enfin, Orange complète ce podium, à -0.89%.
Du côté des baisses, ArcelorMittal, qui a revu à la baisse la demande mondiale d’acier, perd 12.04%. Peugeot termine aussi la semaine avec une performance nettement négative, -9.51%, suite à la publication de la baisse du marché automobile français de près de 2% sur un an. Enfin, ST Microelectronics, qui est particulièrement touché par la relance du conflit sino-américain, perd 9.19%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, l’euro monte face au dollar et termine à 1,1174 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le taux d’emprunt 10 ans français continue de chuter cette semaine et termine à -0.24%.

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×