Trump trop Temeraire ?

Le 24.05.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 13 au 19 mai 2017. Cette semaine, deux événements ont entraîné les marchés financiers à la baisse : les accusations de transmission d’informations confidentielles à la Russie par le président américain et les soupçons de corruption pesant sur le président brésilien.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, les polémiques enflent autour de Donald Trump et de son administration. Les journaux se sont ainsi fait l’écho de possibles interventions du président dans l’enquête sur les liens entre son ex-équipe de campagne et la Russie. Le locataire de la Maison Blanche est également soupçonné d’avoir divulgué des informations classifiées au chef de la diplomatie russe. Suite à ses révélations, l’idée d’une destitution du président américain a été évoquée à plusieurs reprises cette semaine. Même si personne n’a lancé de procédure à ce stade, et qu’elle serait en tout état de cause très difficile à faire aboutir, c’est une épée de Damoclès au-dessus de la tête du président américain et une bonne raison pour les investisseurs d’être extrêmement prudents dans leurs anticipations.

Au Brésil, le président Michel Temer est lui aussi au cœur d’un scandale politique. Soupçonné de corruption, il fait désormais l’objet d’une enquête et les demandes de démissions se multiplient. Moins d’un an après la destitution du chef d’Etat précédent Dilma Roussef, le Brésil replonge dans la crise politique.

En Europe, les indicateurs relatifs à la croissance du premier trimestre continuent d’être dévoilés. En Italie, elle reste faible à 0,2%, un niveau similaire à celui enregistré au dernier trimestre 2016. Aux Pays-Bas, la croissance a été modérée au premier trimestre à 0,4%, contre 0,6% sur la période précédente. La bonne surprise est venue du Portugal où le PIB a progressé de 1% contre une moyenne de 0,5% dans la zone euro.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en baisse de 1,50% à 5 324,40 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche un gain de 9,50%.
Seules huit valeurs terminent dans le vert cette semaine. Veolia gagne 1,26% après avoir remporté un contrat de 886 millions de dollars à Mexico pour construire et exploiter un incinérateur de déchets dont la transformation permettra d’alimenter le métro de la ville. L’hôtelier Accor s’adjuge la deuxième meilleure performance de la semaine avec une progression de 1,16%. Total prend 0,88% dans le sillage du rebond du prix du pétrole. En effet, la Russie et l’Arabie Saoudite se sont prononcés pour la prolongation de l’accord de réduction de la production mondiale. En bas du palmarès, Sanofi cède 4,71%, et Peugeot 4,36%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert se replie nettement face à la monnaie unique et clôture à 1,1206 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est en légère baisse à 0,81%.

Décryptage de l'actualité financière
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 22.05.2017 par Roger Caniard

#AskRogerCaniard 22 mai 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×