Un discours FEDérateur

Le 15.01.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 5 au 11 janvier 2019. Cette semaine, les marchés financiers sont restés haussiers dans la tendance initiée la semaine précédente. Dans les jours à venir, le vote sur le Brexit, l’avancée des négociations commerciales sino-américaines ainsi que les annonces de résultats des entreprises pour le dernier trimestre 2018 devraient influer sur l’évolution des marchés.

Marchés financiers

La publication des minutes de la Fed a confirmé le biais plus accommodant adopté par l’institution. Ses membres n’excluent désormais plus de faire une pause dans la remontée des taux directeurs si l’évolution de l’environnement économique le justifie. Ils attendront ainsi d'avoir la confirmation que la croissance ne va pas s'effondrer et que les pressions inflationnistes se renforcent pour réaliser la prochaine hausse de taux.

En Europe, le vote du parlement britannique sur l’accord de sortie de l’Union Européenne devrait avoir lieu le 15 janvier avec une forte probabilité de voir le texte rejeté. En revanche, la suite des évènements représente une véritable inconnue : démission de la première ministre Theresa May, second référendum, report de la date de sortie… Même si, à ce stade, l’hypothèse d’une sortie sans accord semble être exclue par les investisseurs, la situation pourrait entraîner une certaine fébrilité sur les places financières européennes.

Les données économiques indiquent toujours un ralentissement de l’activité en zone euro au dernier trimestre. En Allemagne, la production industrielle a chuté en novembre, affectée par le recul des exportations dans le contexte de guerre commerciale et l’ajustement du secteur automobile aux nouveaux contrôles anti-pollution. La baisse de PIB enregistrée outre Rhin au 3ème trimestre pourrait donc se prolonger au cours du 4ème trimestre. En France, la production industrielle a enregistré en novembre son troisième mois consécutif de repli. Bonne nouvelle en revanche sur le front de l’emploi puisque le taux de chômage en zone euro est passé sous la barre des 8%, un niveau qu’il n’avait plus connu depuis 10 ans.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 réalise un gain hebdomadaire de 0,93% à 4 781,34 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance positive de +1,07%.

Très attaquées dernièrement, les valeurs technologiques bénéficient du retour des investisseurs à l’image de STMicroelectronics qui regagne 12,65%, suivi de Cap Gemini qui grimpe de 9%, tandis que Dassault Systèmes reprend 6,90%. Des rumeurs de mesures de soutien aux achats de véhicules en Chine ont dopé le secteur automobile et notamment Peugeot qui progresse de 7,43%. Sodexo, qui a annoncé des ventes trimestrielles supérieures aux attentes s’adjuge 6,91%. Du coté des valeurs en baisse, Orange recule de 3,57% après des rumeurs de rachat de l’opérateur espagnol Euskatel. Air Liquide (-3,55%) et Bouygues (-2,50%) sont pénalisés par les commentaires négatifs d’analystes.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert est en baisse face à la monnaie unique et termine à 1,1469 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est de 0,66%.

Gérer mon épargne

Prendre un rendez-vous

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×