Un marché acier nerveux

Le 06.03.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La volatilité reste importante sur les marchés financiers qui ont nettement reculé cette semaine, surpris par le discours du nouveau président de la Fed et par des chiffres de croissance chinois inférieurs aux attentes.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, lors de son premier discours officiel sur la politique monétaire en tant que président de la Fed, Jerome Powell s’est montré particulièrement optimiste quant à la situation économique américaine et les bénéfices à attendre de la réforme fiscale. Il n’en a pas fallu plus à des investisseurs relativement nerveux pour craindre un resserrement monétaire plus fort que prévu. Les marchés actions ont marqué le coup alors que les rendements obligataires s’orientaient à la hausse. Par la suite, J.Powell a nuancé ses propos, ramenant les taux à leur niveau initial. En revanche, les indices boursiers ont poursuivi leur repli.
La volonté de Donald Trump de mettre en place des barrières douanières sur les importations d’acier et d’aluminium n’y a pas été pour rien. Son discours a provoqué une hausse immédiate de l’aversion au risque, les investisseurs craignant que ces mesures protectionnistes ne déclenchent une guerre commerciale qui impacterait la croissance mondiale.
Les statistiques publiées cette semaine ont également été mitigées. Ainsi, la consommation des ménages s’est inscrite en recul pour le deuxième mois consécutif en janvier. L’estimation de la croissance du PIB au quatrième trimestre a été revue en légère baisse à 2,5% contre 2,6%. En revanche, la croissance de l’activité industrielle a nettement accéléré au mois de février.  
Parmi les autres sujets de préoccupations des investisseurs, les données en provenance de Chine ont été décevantes. En effet, les indicateurs montrent un net ralentissement de l’activité en février, aussi bien dans l’industrie que dans les services, qui devrait se refléter sur les chiffres de croissance du pays.
Enfin, en zone Euro, Mario Draghi qui s’exprimait devant le Parlement européen, a paru favorable à un maintien de la politique monétaire actuelle, soulignant les incertitudes liées à la volatilité des marchés et à l’évolution de l’euro. Pour la BCE, l’inflation reste également source d’interrogation. En février, l’augmentation générale des prix est d’ailleurs restée stable à 1,2%, et à 1% sur la partie "core". 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 chute de 3,40% sur la semaine et termine à 5 136,58 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche un repli de 3,31%.
Cette semaine, Peugeot s’envole de 6,30% grâce à sa publication de résultats. Tout comme son concurrent Renault qui a présenté ses résultats il y a 15 jours, le constructeur automobile a réalisé une année record en 2017 en termes de volumes de ventes, de chiffres d’affaires et de résultat net. Essilor enregistre une progression de 2,41% après les feux verts européen et américain à son opération de fusion avec l’italien Luxottica. Enfin, dernière valeur à finir dans le vert, Renault arrache 0,85% après la présentation de son plan stratégique "Alliance 2022". La marque au losange veut accélérer la convergence de ses différentes marques (Renault, Nissan et Mitsubishi) pour réaliser de nouveaux gains de synergie. En bas du palmarès hebdomadaire, Carrefour cède 9,16% après avoir publié une perte nette au titre de 2017 et des perspectives pessimistes pour 2018. Les investisseurs ont également sanctionné LafargeHolcim (-8,80%) qui accuse une lourde perte en 2017 après la comptabilisation d’importantes dépréciations d’actifs.  

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert termine en légère baisse face à la monnaie unique à 1,2317 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est stable à 0,92%.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

À lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×