Une hausse de dinde sur les marchés !

Le 28.11.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine du 18 au 24 novembre 2017. Cette semaine, les marchés financiers ont repris un peu de hauteur après deux semaines de repli.

Marchés financiers

Aux Etats-Unis, la semaine de marché a été calme, écourtée par les fêtes de Thanksgiving. Les investisseurs continuent de suivre attentivement les discussions autour de la réforme fiscale. Après le vote positif à la Chambre des représentants, ce sera au tour du Sénat de s’exprimer jeudi. Les républicains n’y disposent que d’une courte majorité et la défection de quelques sénateurs seulement suffirait à faire rejeter le texte.
Le compte rendu de la dernière réunion de la Fed a confirmé les anticipations d’une hausse des taux directeurs de 25 pb lors du prochain rendez-vous des 12 et 13 décembre. Il fait néanmoins ressortir des divergences sur l’orientation future de la politique monétaire américaine liées à la faiblesse persistante de l’inflation. Certains membres préféreraient ainsi attendre de voir la dynamique des prix remonter avant de poursuivre le resserrement monétaire. Janet Yellen a également affirmé cette semaine qu’une remontée trop rapide des taux directeurs pourrait maintenir l’inflation sous le niveau cible des 2%.

En zone euro, les dernières publications macroéconomiques ont soutenu les indices boursiers. En effet, les indicateurs d’activité pour le mois de novembre sont ressortis très au-dessus des attentes, marquant une nette accélération de la croissance par rapport au mois dernier. Ils se situent désormais à un plus haut depuis mars 2011.
En Allemagne, les négociations autour de la formation d’un gouvernement de coalition sont reparties bien que la tenue de nouvelles élections législatives ait été évoquée en début de semaine. Cela tient à la volonté du Président de la République fédérale qui s’est prononcé contre cette option, demandant à la chancelière Angela Merkel de parvenir à un compromis. Toutefois, dans un contexte où l’économie allemande se porte bien, la situation ne semble pas être considérée comme un sujet d’inquiétude par les investisseurs qui tablent sur un accord entre la CDU, le parti d’Angela Merkel, et le SPD, le parti social-démocrate.

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en hausse de 1,34%, clôturant à 5 390,46 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche une performance de +10,86%.
ArcelorMittal grimpe de 4,65%, profitant de commentaires positifs de la part d’analystes. Autre nouvelle positive, la notation de crédit du sidérurgiste chez Standard & Poor’s a été révisée en hausse. Vivendi, qui serait sur le point de trouver un accord avec l’italien Mediaset pour régler leurs différends, gagne 2,94%. Danone s’adjuge 2,71% après que la Chine a annoncé la baisse des droits de douane sur certains biens de consommation. La nouvelle profite également à Pernod Ricard qui progresse de 1,17%. Seules quatre valeurs finissent dans le rouge cette semaine : Peugeot lâche 2,63%, Solvay recule de 1,49%, TechnipFMC abandonne 1,12% et Safran perd 0,47%.

Marché des changes

Sur le marché des changes, le billet vert a nettement reculé face à la monnaie unique suite aux interrogations de la Fed sur la faiblesse de l’inflation. Il termine la semaine à 1,1933 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est à 0,70%.

Décryptage de l'actualité financière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×