Une rentrée sous tension

Le 11.09.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Sur les marchés financiers, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde sont toujours au cœur des préoccupations des investisseurs.

Marchés financiers

Les différends commerciaux avec la Chine pourraient connaître un nouvel épisode. En effet, la période de consultation publique concernant les taxes pour un montant additionnel de 200 milliards de dollars d’importations chinoises s’étant achevée, ces mesures peuvent désormais être mises en œuvre par les Etats-Unis. Le secteur technologique s’inquiète de cette menace, un certain nombre de composants électroniques et de matériaux de réseaux de télécommunication étant concerné. Quatre grandes entreprises américaines du secteur ont d’ailleurs écrit au président Donald Trump pour le dissuader de mettre ses menaces à exécution. C’est dans ce contexte que les données relatives au commerce extérieur chinois ont été publiées. Elles font ressortir un excédent record de plus de 31 milliards de dollars de la Chine vis-à-vis des Etats-Unis au mois d’août, sans doute favorisé par l’anticipation des sanctions. Sur les fronts canadiens et européens, les discussions se poursuivent.

Par ailleurs, les dernières statistiques économiques ont une nouvelle fois souligné la vigueur de l’économie américaine avec des indicateurs d’activité pour le mois d’août en forte progression. Les chiffres relatifs à l’emploi sont également solides avec des créations de postes toujours dynamiques, un taux de chômage qui poursuit son repli et une nette inflation des salaires. Ces données devraient encourager le resserrement monétaire engagé par la Fed et ainsi soutenir la hausse du dollar. Les marchés émergents pouraient donc continuer à souffrir dans les mois à venir.

En Europe, la semaine a également été marquée par l’apaisement des tensions autour du budget italien. En effet, les principaux leaders italiens ont assuré que le programme gouvernemental de hausses des dépenses et de baisses des impôts serait mis en œuvre graduellement, ce qui devrait leur permettre de présenter un budget 2019 conforme aux exigences européennes. 

Valeurs

Dans ce contexte, le CAC 40 termine la semaine en baisse de 2,86% à 5 252,22 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche désormais une performance négative de 1,14%.

Safran s’adjuge 4,54% à la faveur de résultats trimestriels meilleurs qu’attendu et du relèvement de ses objectifs annuels. Le secteur bancaire a profité de l’apaisement des tensions autour de la dette italienne, avec Crédit Agricole en hausse de 2,37%, Société Générale en progression de 0,45% et Axa qui prend 0,21%. Du côté des valeurs en baisse, STMicroelectronics souffre dans le sillage des valeurs technologiques américaines et cède 8,50%. Schneider Electric chute de 8,17%, pénalisé par l’ouverture d’une enquête sur des soupçons d’entente illicite sur les prix avec ses concurrents. TechnipFMC recule de 6,75% après l’avertissement sur résultats lancé par Halliburton, l’un des leaders du secteur parapétrolier. 

Marché des changes

Sur le marché des changes, le dollar remonte légèrement face à la monnaie unique, à 1,1553 dollar pour un euro. Sur le marché obligataire, le rendement de l’emprunt d’Etat français à 10 ans est relativement stable sur la semaine et termine à 0,72%.

 

Gérer mon épargne

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Découvrez les supports financiers MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, SCPI, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×