Immobilier neuf : le bon moment et les bonnes raisons pour investir

Le 17.04.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

L’immobilier neuf reste un actif intéressant pour votre stratégie d’investissement. L’orientation des fondamentaux laisse augurer d’une année 2019 à la fois stable et présentant des opportunités pour les investisseurs. Conditions de marché, niveau des taux, durée des prêts : revue des données clefs pour bien investir.

Immobilier neuf : une solution d’investissement pérenne

Actions, obligations, assurance-vie. L’année 2018 n’aura pas été synonyme d’une grande satisfaction pour les investisseurs. Et le contexte politique international fait planer sur les marchés une réelle incertitude pour les mois et années à venir.

En effet, une volatilité élevée est pressentie sur les marchés actions. Les performances des marchés obligataires demeurent peu attractives. Quant à l’assurance-vie, placement préféré des Français, les performances sur 2018 ont été décevantes. Autant alors jouer la complémentarité en ajoutant une part d’immobilier dans le mix d’investissement.

Cette classe d’actifs est particulièrement intéressante pour des particuliers ayant un profil sécuritaire.

Opportunité pour 2019 : profiter des taux encore bas

Ce choix d’investir dans l’immobilier, et notamment l’immobilier neuf, est d’ailleurs accompagné par des taux de crédits immobiliers qui restent proches des plus bas historiques. Et, en cette fin du premier trimestre 2019, cette tendance reste stable.

En effet, comme le relève MeilleurTaux.com, il est actuellement possible d’obtenir un taux de 1.35% en moyenne sur 15 ans, de 1.55% sur 20 ans et de 1.75% sur 25 ans.

Pour Maël Bernier, porte-parole du courtier, interrogé par Laurence Boccara des Echos, il s’agit d’un statu quo. Cette situation devrait d’ailleurs perdurer en 2019, compte tenu de la visibilité apportée par la Banque centrale européenne (pas de resserrement de la politique monétaire avant 2020) et la faiblesse de l’OAT 10 ans, l’indice de référence servant à l’établissement des crédits immobiliers à taux fixe.

Stabilité des durées d’emprunt longues

Autre donnée en faveur de l’achat immobilier : l’allongement de la durée des prêts, facteur de compensation de la montée des prix. Cette durée est passée en moyenne à 229,5 mois en février 2019 contre 202.9 en 2013 selon l’observatoire du Crédit logement.

Et s’ils ne sont pas forcément mis en avant par les banques, des prêts à 30 ans sont même désormais proposés avec des taux compris entre 1.56 et 3%.

Un ralentissement des ventes ouvrant la porte à des efforts commerciaux

Enfin, la conjoncture devrait évoluer en faveur des acheteurs. En effet, sur le marché de l’immobilier neuf, on assiste depuis 2018 à un ralentissement des ventes. Celui-ci devrait se poursuivre en 2019, pour accroître encore en 2020.

Il s’agit d’un mouvement de marché en faveur d’efforts commerciaux de la part des promoteurs, au plus grand bénéfice des acheteurs. Des conditions de marché à l’opposé du marché de l’ancien qui viennent ajouter un avantage à l’acquisition d’un produit neuf.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance prêt immobilier

Une assurance de prêt adaptée à votre activité de professionnel de santé. 

Assurance PNO

Une protection complète pour vos biens immobiliers que vous n'occupez pas personnellement.

Assurance habitation

Une assurance sur mesure pour votre maison ou votre appartement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×