La Minute financière du 5 novembre 2018

Le 05.11.2018 par Roger Caniard
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Une fin de mois d'octobre plus positive sur les marchés, et des supports actions qui gardent malgré tout notre confiance. L'attention se focalise désormais sur les élections de mid-term du 6/11 aux Etats-Unis.

Voir tous les supports et leurs performances

Le bilan de la semaine...

"La fin du mois d'octobre a été un peu plus calme que le mois d'octobre dans son ensemble, qui a vu les marchés actions baisser d'environ 7%. La dernière semaine a été plus positive avec quelques nouvelles favorables : toujours de bonnes publications aux Etats-Unis, une notation maintenue mais à triple B pour l'Italie chez Standard and Poor's, et des propos plus conciliants entre la Chine et les Etats-unis."

Impacts sur nos supports...

"Je le disais la semaine dernière, le bilan n'est évidemment pas favorable pour nos supports actions. On pense en particulier à Médi Actions, en recul de plus de 10%, mais c'est un très bon fonds qui a fait la preuve sur la durée de sa capacité à vraiment dégager de très bons résultats. Evidemment, là, il est impacté par un environnement de marché défavorable. Et puis dans les points également plus défavorables, dans nos supports patrimoniaux, un contrôle très renforcé sur le comportement de Carmignac Patrimoine, qui déçoit beaucoup, mais dont on peut penser que l'ensemble des paris qui se sont révélés perdants jusqu'à maintenant pourraient finir par payer. On va donc dire qu'on le surveille de près, mais on reste confiant dans la capacité de Carmignac à redresser la barre d'ici la fin d'année."

A suivre cette semaine...

"La semaine qui vient est évidemment dominée par les élections de mid-term qui auront lieu mardi soir 6 novembre aux Etats-Unis et dont on aura les résultats mercredi matin. Ce que le marché va regarder, c'est l'impact sur le comportement des actifs financiers du résultat. En gros le scénario le plus probable, c'est un équilibre des pouvoirs un peu renforcé avec des Démocrates qui pourraient remporter la Chambre tandis que le Sénat resterait républicain, auquel cas on aurait sans doute moins de mesures fiscales car le nouveau train de mesures fiscales prévu par Donald Trump pourrait être remis en cause. Cela pourrait quelque part soulager les marchés dans la mesure où le déficit budgétaire américain est déjà très élevé et qu'on a pu constater des tensions sur les taux d'intérêt. En revanche si on avait une double victoire des Républicains, on aurait peut-être une réaction favorable sur les marchés actions puisqu'on a vu que les mesures fiscales ont été un déterminant très fort de hausse des perspectives de résultats. Des tensions pourraient avoir lieu cependant sur les taux d'intérêt avec un déficit budgétaire qui je le disais tout à l'heure est déjà sous la surveillance d'un certain nombre d'observateurs, donc on suivra cette élection de très près."

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
L’auteur

Roger Caniard

Diplômé de Dauphine (Maîtrise), de Sciences-Po (DESS) et de l'ESCP (Master), Roger Caniard débute sa carrière comme analyste financier. Après un passage à La Mondiale (gestion actions) et chez KBL (banque conseil en fusion acquisition), il rejoint la MACSF en 1995. Depuis 2014, il est directeur financier, membre du comex.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×