La fiscalité de la transmission avec un contrat d'assurance vie

Le 14.06.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

L'assurance vie est une solution très efficace pour organiser ou optimiser sa succession. La fiscalité appliquée dépend de plusieurs critères, notamment celui de l'âge auquel vous effectuez vos versements.

Attention : le projet de loi de finances 2018 actuellement en cours de discussion prévoit des dispositions modifiant notamment la fiscalité de l'assurance vie.

Nos contenus seront mis à jour dès adoption définitive de ces mesures, début 2018. D'ici là, pour suivre au plus près l'actualité sur ce sujet, rendez-vous sur l'espace Patrimoine & Finance.

La fiscalité de l'assurance vie en cas de décès dépend à la fois :

  • des bénéficiaires que vous aurez choisis
  • du montant de l'épargne constituée
  • de l'antériorité de votre contrat
  • de l'âge auquel vous effectuez vos versements.

Si le bénéficiaire est votre conjoint ou votre partenaire pacsé, aucun prélèvement d'aucune sorte ne s'applique. Le capital et les intérêts sont exonérés de droits de succession.

Pour les autres bénéficiaires et pour les contrats d'assurance vie ouverts après le 13 octobre 1998, le chiffre à retenir est celui de 70 ans. Les explications en vidéo.

Tous nos conseils pour vous simplifier l'assurance vie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Assurance vie

La constitution et la gestion de votre épargne en souplesse, dans un cadre fiscal privilégié.

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 09.05.2017 par Sami Bérial

Assurance vie : une épargne en souplesse, disponible à tout moment

Contrairement à une idée reçue, les sommes placées sur un contrat d'assurance vie ne sont pas du tout "bloquées". Explications en vidéo.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×