Le rendement des assurances vie en euros en 2016

Le 14.03.2017

logo les échos

envoyer un email envoyer un email

En 2016, les fonds en euros ont rapporté en moyenne 1,8%*. Une performance en baisse de 0,5 point par rapport à 2015.

Des rendements à la baisse

La baisse des rendements des fonds en euros peut s’expliquer par la combinaison de plusieurs facteurs.

  • Afin de protéger les épargnants d’un risque d’insolvabilité, un durcissement des contraintes et exigences réglementaires s’est imposé aux assureurs.
  • Par ailleurs, les assureurs ont répondu à l’appel du gouverneur de la Banque de France et de l’Autorité de contrôle (ACPR) à faire preuve de modération et de réalisme dans la fixation des taux de rendement qu’ils servent aux épargnants.
  • Enfin, les banques centrales ont maintenu des taux bas extrêmement bas face à une croissance faible et une inflation quasi inexistante qui se traduit par une obligation d’Etat français à 10 ans rémunérée à 0,68% à fin 2016. L’impact a été direct sur les revenus des fonds en euros, assurés essentiellement par des supports obligataires.

Une collecte en repli et qui se réoriente vers les supports en unités de compte

Certes, la faible inflation a permis aux capitaux investis dans les fonds en euros de gagner du pouvoir d’achat, et ainsi de faire mieux que le livret A ou le LDD par exemple.

Mais cet argument ne semble pas avoir suffi. La Fédération française de l’assurance a annoncé une collecte nette en baisse de 29% pour l’année 2016, à 16,8 milliards d’euros.

En parallèle, cette collecte nette s’est clairement réorientée vers les supports en unités de compte qui en représentent 84% (contre 54% en 2015). 2017 ne devrait pas changer la donne. La tendance à la baisse observée depuis plusieurs années sur les rendements des fonds en euros devrait se poursuivre.

Une très bonne résistance du fonds euros de la MACSF

La MACSF affiche pour le fonds euros de son contrat RES Multisupport un rendement de 2,40%*. Une performance supérieure à la moyenne obtenue notamment « grâce à une diversification vers des classes d’actifs plus rémunératrices, telles que l’immobilier, les actions cotées et non cotées ou encore les marchés émergents, sur les actions et les obligations », comme l’explique Eric Dubos, directeur financier de la MACSF.

* Taux net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux et fiscaux. Source : Les Echos - Investir

envoyer un email envoyer un email
La solution MACSF
RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 11.01.2017

Performances 2016 des profils et supports en unités de compte du RES Multisupport

La MACSF a présenté mercredi 11 janvier, lors de sa conférence de presse annuelle, les performances 2016 de ses supports financiers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×