CSG : Edouard Philippe annonce un geste pour 300.000 retraités

Le 19.09.2018 par LES ECHOS

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Ce coup de pouce fiscal, qui compensera la hausse de la CSG dès 2019, était initialement prévu pour 100.000 retraités.

Face à la colère des retraités, le gouvernement lâche du lest. Jeudi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé un geste fiscal qui concernera 300.000 retraités dès 2019 pour compenser la hausse de la CSG entrée en vigueur le 1er janvier 2018.

« Il y aura 300.000 personnes qui n'auront pas à payer cette augmentation de la CSG dans les années qui viennent », a déclaré le chef du gouvernement sur France Inter, évoquant un « effort de 350 millions d'euros » pour les finances publiques.

Cette mesure correctrice avait été annoncée fin mars par le gouvernement , dans un contexte de grogne contre la perte de pouvoir d'achat des retraités. Mais l'exécutif n'avait alors pas précisé la façon dont elle allait s'articuler.

60 % de retraités concernés par la hausse de la CSG

Concrètement, « il faudra être passé pendant deux ans en continu au-dessus du seuil arrêté l'année passée pour être frappé par cette augmentation de la CSG », a expliqué jeudi le Premier ministre.

La hausse de 1,7 point de CSG a été votée dans le cadre du projet de loi de finances 2018. L'objectif était de compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du privé.

 

Lire aussi :

>DOSSIER - La bascule cotisations-CSG

Elle s'applique aux retraités dont le revenu fiscal de référence se situe au-dessus de 14.404 euros pour une personne seule, et 22.051 euros pour un couple. Des seuils jugés trop bas par l'opposition.

Selon Bercy, près de 60 % des retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont actuellement concernés par la hausse de la CSG. Les 40 % restants, exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit (3,8 %), ne sont pas touchés.

 

130.000 contrats aidés en 2019

Le gouvernement financera l'an prochain environ 130.000 contrats aidés, contre 200.000 budgétés et « 130.000 à 150.000 » effectivement mis en place cette année, a par ailleurs annoncé Edouard Philippe.
« En 2018, il y en aura environ peut-être entre 130.000 et 150.000 […] Et il y en aura pour l'année 2019 environ le même montant, c'est-à-dire de l'ordre de 130.000 », a précisé le chef du gouvernement.

Source AFP

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×