Epargne : des pratiques différentes selon les régions

Le 23.08.2017 par Sarah Asali

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Assurance-vie, immobilier, épargne retraite… Les Français ne placent pas leur argent dans les mêmes produits selon leur lieu de résidence.

Dis-moi où tu vis et je te dirai quel placement tu privilégies. Lorsqu’il s’agit d’épargner, les Français optent pour des choix différents selon leur lieu de résidence, à en croire l’étude « Les Français, l’épargne et la retraite » réalisée par le Cercle de l’Epargne. Dans la région parisienne, les particuliers affectionnent autant l’assurance-vie qu’un placement immobilier (67%), alors que les habitants des communes rurales et semi-rurales ou des grandes villes de province préfèrent un investissement dans la pierre (68% et 67% des sondés respectivement) à l’assurance-vie (56% et 58% respectivement).

L’assurance-vie, un produit parisien

L’explication est simple. Au vu de la dernière enquête de la Fédération française de l’assurance, l’assurance-vie plaît principalement aux cadres et aux retraités (61%), aux professions intermédiaires (53%) et aux chefs d’entreprise, aux artisans et aux commerçants (48%). La région parisienne attirant « diplômés, cadres et cadres supérieurs, mais également des retraités relativement aisés », il semble logique que l’assurance-vie y soit le placement privilégié. D’autant que, au vu du niveau des prix de l’immobilier en Ile-de-France, – et notamment à Paris – un tel placement y est plus difficile d’accès.

Faible effort d’épargne retraite dans les zones rurales

Pratique de l'épargne retraite en %

En termes d’épargne retraite, les habitants des métropoles de province et les Franciliens se rejoignent. Ils sont 56% à mettre de l’argent de côté pour financer leurs vieux jours, contre 51% dans les communes rurales et semi-rurales. De même, encore une fois « pour des raisons de revenus, la pratique très régulière de l’épargne retraite prédomine dans la région capitale (11%) et au sein des communes urbaines de province (10%) quand seulement 7% des habitants des communes rurales et semi-rurales y recourent », décrit le Cercle de l’Epargne. Les disparités territoriales se font donc sentir jusqu’aux comportements d’épargne des Français.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance vie

La constitution et la gestion de votre épargne en souplesse, dans un cadre fiscal privilégié.

Retraite Madelin

La constitution d'une retraite complémentaire associée à une fiscalité avantageuse.

PERP

Un complément de revenus garanti à la retraite dans un cadre fiscal attractif.

Crédit immobilier résidentiel

Des solutions de financement immobilier adaptées à votre projet.

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 20.07.2017 par logo les échos

Les 3 mauvaises raisons de ne pas investir en actions

Mais pourquoi diable les Français sont-ils allergiques au placement en actions ? L'autorité des marchés financiers (AMF) s'est penchée sur leurs réticences… Pour éventuellement y remédier.

Le 22.11.2017 par logo les échos

Les épargnants les plus jeunes veulent investir dans des entreprises qui font rêver

Une enquête montre que les épargnants français de moins de quarante ans sont plus particulièrement intéressés par les investissements dans les entreprises technologiques, les start-up...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×