Immobilier : combien de temps faut-il pour vendre son bien ?

Le 27.06.2017 par HELENE DUPUY

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Il faut deux mois en moyenne pour vendre son bien immobilier à Paris, davantage en Ile-de-France et dans le reste du pays, d'après un point marché du réseau Century 21.

Des délais de vente globalement en baisse... Avec la légère remontée des taux de crédit immobilier, les prix en hausse plus ou moins forte selon qu'on se trouve à Paris, Ile-de-France ou France entière, le marché immobilier s'est fluidifié ces derniers mois. Il faut de moins en moins de temps pour vendre son bien immobilier. C'est particulièrement vrai dans la capitale où il faut deux mois (58 jours), en moyenne, pour vendre son appartement ou sa maison au premier semestre 2017, soit 8 jours de moins qu'au premier semestre 2016, selon les chiffres de Century 21. Et les délais de vente avaient déjà raccourci de 12 jours au premier semestre 2016 par rapport au premier semestre 2015. Pour Laurent Vimont, président de Century 21 France « même s'ils n'atteignent pas le niveau de 2011 à 44 jours, la surchauffe, en termes d'augmentation des prix, n'est pas loin ! »

Les délais de vente se sont également contractés en Ile-de-France. Il faut ainsi presque trois mois (79 jours) pour vendre son bien au premier semestre 2017, soit 7 jours de moins qu'au 1er semestre 2016.

Délais de vente en Ile-de-France *

  • Seine et Marne : 87 jours (-2 jours)
  • Yvelines : 91 jours (+ 5 jours)
  • Essonne : 79 jours (- 17 jours)
  • Hauts-de-Seine : 75 jours (-15 jours)
  • Seine-Saint-Denis : 79 jours (- 4 jours)
  • Val-de-Marne : 72 jours (- 10 jours)
  • Val-d'oise : 78 jours (- 3 jours)

* Premier semestre 2017. Evolution par rapport au premier semestre 2017.

Combien de temps pour vendre

Moins de précipitation en province

En revanche, à l'échelle de la France, les délais de vente raccourcissent à peine (-1 jour) pour s'établir à 94 jours, loin des 64 jours constatés en 2004. « Les acheteurs prennent leur temps. Ils profitent pleinement des taux bas, qui n'ont finalement que très faiblement augmenté depuis décembre 2016, pour réaliser leur projet immobilier dans les meilleures conditions possibles », explique Laurent Vimont. Pour rappel, les délais de vente se sont lentement raccourcis depuis le premier semestre 2015, où il fallait en moyenne 100 jours pour vendre un bien immobilier en France. Une pente descendante enclenchée en 2011 après des années de rallongement des délais de vente, puisqu'un bien se vendait en moyenne en 78 jours au premier semestre 2011.

Si l'on regarde de plus près les deuxième et troisième villes françaises les plus importantes... Marseille fait figure d'exception, il s'agit de la seule très grande ville française où les délais de vente se sont rallongés. Il faut ainsi 111 jours pour y vendre son bien, soit 6 jours de plus qu'au premier semestre 2016. A Lyon, il faut 98 jours en moyenne pour vendre son bien, soit un jour de moins qu'au premier semestre 2016. Si l'on sort des villes et que l'on considère les régions françaises, on trouve à un extrême la Champagne-Ardenne où le délais de vente sont les plus courts : 78 jours en moyenne, alors qu'à l'autre extrême, il faut 114 jours en moyenne pour vendre son appartement ou sa maison en Bretagne.

Des prix en hausse

Côté prix, la hausse est très contenue à l'échelle de la France (+1,5 % entre le premier semestre 2016 et 2017, toujours selon les chiffres de Century 21). Le prix moyen au m² s'établit ainsi à 2.532 euros France entière, toujours en-deçà du plus haut atteint au 1er semestre 2011 à 2.693 euros le m².

En revanche, à Paris, les prix s'orientent vers un nouveau record. Ils ont augmenté de 7,7% entre le 1er semestre 2016 et le 1er semestre 2017. Le prix moyen au m² atteint un nouveau sommet en s'établissant au 1er semestre 2017 à 8.942 euros et franchit la barre des 9.000 euros au deuxième trimestre 2017. « Cet emballement n'est évidemment pas sans conséquence sur l'activité. Celle-ci freine et contrairement à la tendance nationale, le nombre de transactions parisiennes enregistre un recul de 3,1 % (1er semestre 2017 versus 1er semestre 2016). Depuis la correction des prix au 1er semestre 2009 faisant suite à la crise des subprimes, le prix au m² parisien a augmenté de 45 % ! Au niveau national, sur la même période, il n'a évolué que de 9,5 %, un rythme identique à celui de l'inflation » souligne Laurent Vimont.

Loin des prix records de la capitale, le prix moyen au m² en Ile-de-France s'établit au 1er semestre 2017 à 3.176 €, en hausse de 2 % par rapport au 1er semestre 2016. Les écarts sont cependant importants selon les départements. Avec des prix particulièrement bas pour la Seine-et-Marne (2.272€ le m² au 1er semestre 2017) tandis qu'à l'autre bout de l'échelle, les Hauts-de-Seine -le département le plus cher de la région - voit le prix moyen au m² monter de 8,9 % pour atteindre 5.719 euros au 1er semestre 2017.

En régions, treize des anciennes régions voient leurs prix moyens au m² augmenter. C'est le cas en Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord et Picardie ainsi que dans le Poitou-Charentes. A l'inverse, ils sont en recul dans sept régions (Bourgogne, Bretagne, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Pays-de-la-Loire, PACA et Rhône-Alpes).

Lire aussi :

>Immobilier : stabilisation en trompe-l'oeil des charges de copropriété à Paris
>Immobilier : les Britanniques achètent en France malgré le Brexit
>L'immobilier de bord de mer reprend des couleurs

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Crédit immobilier résidentiel

Des solutions de financement immobilier adaptées à votre projet.

Assurance emprunteur

Une assurance de prêt adaptée à votre activité de professionnel de santé. 

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 20.06.2017 par logo les échos

Hausse des prix : les Français négocient moins systématiquement

Dans la perspective d'une poursuite de la hausse des prix, les Français accélèrent leur projet d'achat. Mais ils négocient beaucoup moins et plus souvent dans le cas où le prix leur...

Le 12.12.2017 par logo les échos

Haute tension dans le dossier de l'assurance-emprunteur

Le Conseil constitutionnel se prononcera le 12 janvier sur le droit à résiliation annuelle des contrats d'assurance-emprunteur. Banques et assureurs « alternatifs » s'opposent farouchement...

Le 11.12.2017 par logo les échos

Immobilier : combien coûte un appartement neuf à la montagne ?

Vous rêvez d'un appartement neuf sur les cimes ? L'offre ne manque pas et il y en a pour toutes les bourses ou presque.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×