Immobilier : les Français l'estiment au juste prix

Le 01.12.2016 par Les Echos

logo les échos

envoyer un email envoyer un email

Près de 40 % des particuliers jugent plutôt réalistes les prix proposés par les vendeurs. Ils sont même près de 10 % à les juger parfaitement réalistes, selon le dernier baromètre de Logic-Immo.com.

La dynamique est positive. Près de 40 % des particuliers jugent les prix de l'immobilier de logement plutôt réalistes au quatrième trimestre, un chiffre en hausse par rapport au T2, selon le dernier baromètre de la négociation immobilière publié le 1er décembre par Logic-Immo.com et le JDN. Près de 10 % des acheteurs jugent même les prix parfaitement réalistes.

Un moral en hausse

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Plus d'un particulier sur trois (35,2 %) juge « plutôt réalistes » les prix proposés par les vendeurs au quatrième trimestre (contre 33,6 % au T2), soit un niveau proche du record atteint au T4 2015 (36,3 %), selon le baromètre, lancé en 2014. Le chiffre est encore meilleur pour ceux qui jugent les prix « réalistes » (8,1 %), avec une hausse de 4,8 points par rapport au T2. « La part des acquéreurs qui estiment que les prix sont réalistes n'a jamais été aussi importante depuis la création du baromètre », commente Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

A l'inverse, c'est la première fois que le nombre d'acquéreurs partageant le sentiment que les prix ne sont pas globalement réalistes est aussi bas, loin de la barre des 50%. Dans le détail, ils sont ainsi (seulement) 42,1 % à estimer que les prix demandés par les vendeurs ne sont pas en phase avec le marché, soit une baisse significative de 7,8 points par rapport au T2 (49,9 %). Le constat est le même pour ceux qui jugent les prix totalement irréalistes, avec une baisse de 7,4 % à 6,3 % entre le T4 et le T2.

Lire aussi :

> Immobilier : les prix en hausse dans 82 % des grandes villes
> Marché immobilier : 2017 s'annonce bien, sauf si...
> Crédits immobiliers : les prévisions des courtiers
> Immobilier : le pouvoir d'achat des Français encore en hausse

Un contexte favorable

Ce regain d'optimisme sur les prix s'inscrit dans un contexte favorable avec une amélioration des conditions de marché, selon Cyril Janin, directeur général de Logic-Immo.com. En dépit de la récente hausse des taux souverains, le prix du crédit est encore à un niveau historiquement bas. Ce ressenti sur le réalisme des prix couplé à des taux très attractifs, renforce, selon Cyril Janin, « l'idée que les acheteurs immobiliers sont dans l'urgence de conclure leur projet le plus rapidement possible... à condition, bien sûr ,de trouver le bien qui leur convient ». Et de garder le moral !

envoyer un email envoyer un email

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×