Immobilier : quel est le prix à payer pour habiter près des meilleures écoles ?

Le 03.07.2017 par HELENE DUPUY

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les établissements publics cotés sont dans les quartiers les plus chers et contribuent à en faire monter les prix. A quel surcoût faut-il s'attendre pour être sectorisé sur une école de bon niveau ?

Pour les familles avec enfants à la recherche d'un bien immobilier, le critère de la sectorisation des établissements scolaires est souvent essentiel. Beaucoup sont prêts à débourser des sommes importantes pour habiter à proximité des meilleures écoles et en permettre l'accès à leurs enfants. Car les établissements publics cotés sont dans les quartiers les plus chers et contribuent à en faire monter les prix. Il y aurait entre 7% et 27 % de surcoût pour vivre à proximité des meilleurs collèges de sa ville selon une étude du site Meilleursagents.com qui analyse les prix dans un rayon de 300 mètres autour des meilleurs collèges publics à Paris et dans 8 des plus grandes villes de Province*

C'est à Toulouse que la surcote est la plus importante (+27%) et à Bordeaux qu'elle est la plus raisonnable (7%). Entre les deux viennent Lille (8%), Lyon (9%), Nice (11%), Rennes (12%) et Nantes (13%). A Paris et à Montpellier, le prix de l'immobilier autour d'un bon collège est supérieur à la moyenne de respectivement 17% et 22%. « Est-ce la présence de bons collèges qui stimule la demande et par conséquent, pousse les prix à la hausse ? Ou est-ce que les bons résultats se retrouvent dans les quartiers les plus aisés car les élèves y bénéficient d'un environnement plus favorable ? Il y a sans doute un peu des deux mais dans tous les cas, le constat est alarmant » note Sébastien de Lafond, président de Meilleursagents.com.

Et il ne s'agit là que de moyennes. Le surcoût peut être beaucoup plus important si l'on vise un établissement scolaire en particulier. A Paris, le record revient au seul collège public du 7ème arrondissement : le collège Victor Duruy. Il faudra compter en moyenne 13.156 euros, soit 51% plus cher que le prix moyen à Paris pour habiter dans un rayon de 300 mètres. Toujours dans la capitale, le surcoût est de +35% pour acheter autour du collège Lavoisier par exemple ou de +37% pour le collège Victor Hugo.

Quelques écoles « bon plan »

Cependant, dans la plupart des villes, quelques établissements publics très bien notés restent accessibles, c'est-à-dire situés dans des secteurs où les prix sont inférieurs au prix moyen du mètre carré dans la ville. A Paris, il en existe deux : Jean de la Fontaine (95% de réussite au brevet) et Georges Courteline (93% de réussite), situés respectivement dans les XVIe et XIIe arrondissements et autour desquels les prix sont inférieurs à la moyenne des tarifs parisiens de 4% pour le premier et 8% pour le second, selon les données de Meilleursagents.com. Plus concrètement, il faut compter en moyenne 8.358 euros pour habiter autour de Jean de la Fontaine et 7.991 euros pour être voisin de Georges Courteline.

*c'est-à-dire les 25% de collèges ayant obtenu les meilleurs taux de réussite et de mentions au brevet selon un classement l'Etudiant.

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn
Solutions
Assurance emprunteur

Une assurance de prêt adaptée à votre activité de professionnel de santé. 

Crédit immobilier résidentiel

Des solutions de financement immobilier adaptées à votre projet.

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 16.06.2017 par logo les échos

L'immobilier de bord de mer reprend des couleurs

Les transactions immobilières ont repris sur les littoraux atlantique et méditerranéen. Les biens se vendent plus rapidement avec des marges de négociation moindres. Tour de France...

Le 27.06.2017 par logo les échos

Immobilier : combien de temps faut-il pour vendre son bien ?

Il faut deux mois en moyenne pour vendre son bien immobilier à Paris, davantage en Ile-de-France et dans le reste du pays, d'après un point marché du réseau Century 21.

Le 29.06.2017 par logo les échos

Immobilier : Paris flambe, la France suit, plus calmement

A plus de 8.500 euros par mètre carré, Paris est deux fois plus cher que Lyon, la plus onéreuse des autres villes françaises.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×