Le taux du livret A maintenu à 0,75 %

Le 17.07.2017 par Les Echos

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Le gouvernement, suivant la recommandation de la Banque de France, a décidé de maintenir le taux, au lieu de le relever à 1 % pour suivre l'inflation.

Pour la Banque de France comme pour le gouvernement, c'est non : le taux du livret A, maintenu à 0,75 %, son plus bas historique, depuis août 2015, ne sera pas relevé cet été.

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a recommandé au gouvernement de maintenir le taux "dans une optique de stabilité", au lieu de le relever à 1 % pour suivre la progression de l'inflation. "Le gouverneur a en effet estimé qu'il convenait d'éviter une volatilité de la rémunération de l'épargne réglementée, dans l'intérêt des ménages comme du logement social", explique la Banque de France dans un communiqué publié ce jeudi.

Dans la foulée, le gouvernement - qui est libre de suivre ou non la recommandation de la Banque de France - a également décidé de maintenir le taux à 0,75 %. Dans un communiqué, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire indique que cette décision "prend en compte la diminution de l'inflation (hors tabac) en fin de semestre" qui "est de 0,7% en juin, soit un niveau proche de celui de fin 2016. Par ailleurs, les taux de marché restent extrêmement faibles, voire négatifs pour les maturités les plus courtes."

Cette décision "maintient l'attractivité de ce placement" et "bénéficie également au secteur du logement social, contribuant ainsi à l'effort de construction et de rénovation du parc social qui constitue une priorité du gouvernement", assure également Bercy.

L'inflation sur six mois à 1,05 %

La pression était pourtant montée à l'approche de l'échéance estivale de la révision du taux du placement le plus répandu en France. La nouvelle formule de calcul du taux, mise en œuvre pour la première fois, s'appuie toujours sur les taux du marché monétaire et l'inflation hors tabac, mais celle-ci est désormais lissée sur six mois et non plus sur celui du seul mois qui précède la révision du taux.

Lire aussi :

 > Les gagnants et les perdants de la réforme du taux de rémunération du Livret A

Or le rythme de l'inflation hors tabac s'est inscrite à 1,05 % sur six mois. Mais elle a ralenti en fin de semestre, à 0,7 % à fin juin sur un an. "L'inflation a diminué en fin de semestre et reste aujourd'hui modérée, à 0,7% à fin juin, du fait notamment d'un retour d'une tendance à la baisse des prix de l'énergie", souligne la Banque de France.

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 12.07.2017 par logo les échos

Livret A : la pression monte pour une hausse du taux de rémunération à 1 %

Le retour de l'inflation devrait entraîner une hausse du taux de rémunération du Livret A à 1 % le 1 er août prochain. Mais l'exécutif hésite entre décision populaire et volonté de...

Le 10.07.2017 par logo les échos

L'exécutif s'engage à baisser la pression fiscale dès 2018

La réforme de l'ISF devrait entrer en vigueur dès 2018, ainsi qu'une partie des exonérations de taxe d'habitation.

Le 11.07.2017 par logo les échos

Impôt : les chausse-trappes de la réforme de l'ISF

La définition du périmètre taxable du futur impôt sur la fortune immobilière soulève de nombreuses questions sur les biens rattachés à des sociétés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×