La météo des UC : décembre 2017

Le 11.12.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Performances et perspectives des supports en unités de compte MACSF au 30 novembre 2017.

Performance des profils et des unités de compte*

Données au 30/11/2017

Détail des supports financiers    Détail des performances des profils

Légende météo des UC

Tout investissement/désinvestissement sur un support en unités de compte expose à un risque de perte en capital. Au titre de garanties exprimées en unités de compte, les montants investis sur ces supports ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces données ne sauraient constituer un acte de conseil et ne revêtent qu’un caractère informatif. Elles ne sauraient engager la responsabilité du groupe MACSF.

Rallumer le feu,

Les marchés financiers européens ont connu un regain de volatilité en novembre dans la perspective d’une fin d’année chargée entre le contexte politique en Allemagne, les négociations sur le Brexit, les incertitudes entourant la réforme fiscale américaine et le relèvement attendu en décembre des taux d’intérêt par la réserve fédérale américaine. Pourtant, la dynamique de la croissance mondiale reste très favorable. Le FMI a révisé à la hausse ses prévisions de croissance à 3,6% en 2017 et 3,7% en 2018, et le consensus des analystes prévoit une progression des résultats des entreprises de 10% aux Etats-Unis et de 9% en Zone Euro.

L’Eurostoxx 50 a pourtant abandonné plus de 4% sur un mois. S’il affiche encore une performance de près de 12% depuis le début de l’année, il retrouve ses niveaux du mois de mai dernier. Les grands indices aux Etats-Unis ont de leur côté enregistré de nouveaux records historiques mais les investisseurs y ont opéré d’importants mouvements de « rotations sectorielles », délaissant les valeurs technologiques au profit des valeurs bancaires notamment. Par ailleurs, et contre toute attente, les taux d’intérêt ont repris le chemin de la baisse, le rendement à 10 ans de l’emprunt d’Etat français se rapprochant de 0,60%. Enfin, le dollar a faibli lui aussi en baisse de 13% par rapport à l’euro depuis le début de l’année.

Dans ce contexte, à priori très favorable pour les investissements, avec une croissance mondiale robuste et synchronisée, nous aborderons pourtant l’année 2018 en maintenant notre recommandation d’une relative prudence. En effet, alors que les perspectives économiques s’approchent vraisemblablement d’un point haut, les niveaux de valorisation des actions, notamment américaines, sont élevés et la poursuite des normalisations des politiques monétaires pourrait se traduire par une hausse de la volatilité des marchés.

*dividendes réinvestis

Nos conseils :

Nous continuons de recommander les fonds patrimoniaux Eurose et JPM Global Income, qui offrent des expositions mesurées aux marchés actions. Le fonds Carmignac Patrimoine, a été de son côté pénalisé par la baisse du dollar et par certains investissements notamment dans des grandes valeurs technologiques (Facebook, Amazon). Concernant les fonds actions, DWS Top Dividende constitue encore pour nous le meilleur compromis en raison de son profil défensif. Pour les investisseurs pouvant accepter une volatilité potentiellement élevée, Médi Emergents offre de bonnes opportunités dans une optique de long terme. En effet, les actions de pays émergents devraient continuer de bénéficier en 2018 de l’amélioration de nombreux facteurs fondamentaux.

(1) Performance annuelle nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une hypothèse de rémunération de 2% nette sur le fonds en euros. Il convient de rester prudent sur cette hypothèse de rémunération de 2% sur le fonds en euros, qui sera susceptible d’être revue en cours d’année. 

(2) Pour les UC : performance annuelle depuis le 31/12/2016, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×