La météo des UC : février 2017

Le 14.02.2017
envoyer un email envoyer un email

Performances et perspectives des supports en unités de compte MACSF au 31 janvier 2017.

Performance des profils et des unités de compte*

Données au 31/01/2017

Météo des UC février 2017
Légende météo des UC

Détail des supports financiers    Détail des performances des profils

Tout investissement/désinvestissement sur un support en unités de compte expose à un risque de perte en capital. Au titre de garanties exprimées en unités de compte, les montants investis sur ces supports ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces données ne sauraient constituer un acte de conseil et ne revêtent qu’un caractère informatif. Elles ne sauraient engager la responsabilité du groupe MACSF.

(1) Performance annuelle nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une hypothèse de rémunération de 2% nette sur le fonds en euros. Il convient de rester prudent sur cette hypothèse de rémunération de 2% sur le fonds en euros, qui sera susceptible d’être revue en cours d’année.
(2) Pour les UC : performance annuelle depuis le 31/12/2016, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux

Janvier plutôt frais !

Après un bon début d’année, marqué par le franchissement d’un nouveau record historique au-dessus de 20 000 points pour le Dow Jones, les indices d’actions européennes et américaines ont un peu reculé fin janvier. Les indices CAC 40 et Euro Stoxx 50 finissent le premier mois de l’année en repli de respectivement 2,33% et 1,82%.

Pourtant, l’amélioration conjoncturelle en Europe, sur fond de redressement de l’inflation, est désormais incontestable, en témoignent la bonne surprise de la croissance du PIB au dernier trimestre 2016 et les indicateurs de confiance, sur leurs plus hauts niveaux depuis deux ans.

Ces bonnes nouvelles n’ont pas réussi à prendre le pas sur les incertitudes suscitées par la nouvelle administration de Donald Trump, la perspective d’un « hard Brexit », les risques politiques associés aux élections à venir en Europe et la rapide remontée des taux d’intérêt. Le taux à 10 ans de l’emprunt d’Etat français a ainsi franchi la barre des 1% contre un plus bas historique de 0,10% en août dernier.

Même si l’amélioration des fondamentaux économiques devrait se confirmer ces prochains mois à la faveur notamment des nouvelles mesures de relance budgétaire et fiscale aux Etats-Unis, les marchés financiers devraient rester volatils dans ce contexte incertain. L’option d’une exposition aux risques mesurée et bien diversifiée grâce aux fonds patrimoniaux JPMorgan Global Income, DNCA Eurose et Carmignac Patrimoine, nous paraît ainsi encore la mieux adaptée. Parmi les fonds actions, le profil défensif des titres de sociétés distribuant des dividendes pérennes de DWS Top Dividende conserve notre préférence.

Repères - Météo des UC janvier 2017

Fourgous : au moins 20% en unités de compte

Le dispositif Fourgous offre aux sociétaires la possibilité de transférer leur contrat monosupport vers le RES Multisupport en leur accordant une reprise de la date d’effet fiscale sous réserve qu’une part de leur épargne soit investie en unités de compte.

A la MACSF, nous avons retenu une préconisation d’un taux minimum de 20% en unités de compte.

En effet, en deçà de 20%, la MACSF considère que la diversification ne peut pas donner les effets de performance supplémentaire attendue que peuvent apporter les supports en unités de compte qui présentent un risque en capital. Rappelons également que ce taux de 20% en unités de compte est celui du profil Sécurité, le moins exposé des profils permanents du RES Multisupport.

SCPI : distribution des dividendes 2016

Sur le RES Multisupport, les dividendes versés par les 2 SCPI Rivoli Avenir Patrimoine et  Primovie sont directement réinvestis dans les SCPI. Avec la dernière distribution de fin décembre, le bilan 2016 est le suivant :

Bilan 2016

Rivoli Avenir Patrimoine

Primovie

Valeur d’investissement : 97,5% du prix de souscription

271,05 € = 97,5% * 278 €

186,22 € = 97,5% * 191 €

Valeur de désinvestissement : valeur de retrait

254,67 €

173,52 €

Revenus distribués par la SCPI en euros (en 2016)

11,50 €

9,55 €

Rendement en direct (en 2016)

4,14% = 11,50 € / 278 €

5,00% = 9,55 € / 191 €

Rendement brut RES Multisupport (en 2016)

3,82% = 11,50 € * 90% / 271,05 €

4,71% = 9,55 € * 90% / 186,22 €

Les rendements de Rivoli Avenir Patrimoine et Primovie sont à comparer à ceux enregistrés en moyenne sur le marché* et viennent confirmer le positionnement et la complémentarité de ces 2 SCPI.

Taux de distribution moyen du marché

2016

Bureaux

4,61%

Commerces

4,62%

Diversifiées

4,94%

Spécialisées

5,04%

Moyenne

4,68%

* Estimation MeilleureSCPI.com

envoyer un email envoyer un email

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 11.01.2017

Performances 2016 des profils et supports en unités de compte du RES Multisupport

La MACSF a présenté mercredi 11 janvier, lors de sa conférence de presse annuelle, les performances 2016 de ses supports financiers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×