La météo des UC : janvier 2019

Le 18.01.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Performances et perspectives des supports en unités de compte MACSF au 31 décembre 2018.

Performance des profils et des unités de compte*

Données au 31/12/2018

Météo des UC janvier 2019
Légende météo des UC

Les supports en détail    Les performances des profils

Tout investissement/désinvestissement sur un support en unités de compte expose à un risque de perte en capital. Au titre de garanties exprimées en unités de compte, les montants investis sur ces supports ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces données ne sauraient constituer un acte de conseil et ne revêtent qu’un caractère informatif. Elles ne sauraient engager la responsabilité du groupe MACSF.

(1) Performance annuelle nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une rémunération de 2,20% nette sur le fonds en euros
(2) Pour les UC : performance annuelle depuis le 29/12/2017 au 31/12/2018, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux.

Nos commentaires sur les performances 2018

Fonds patrimoniaux

La mauvaise performance de Carmignac Patrimoine, en 2018, est la conséquence d’un contexte de marché défavorable (baisse de l’ensemble des classes d’actifs) et de choix de gestion pénalisants. Le portefeuille obligataire a notamment souffert de son exposition à la dette de l’Etat italien et de la mise en place de couvertures sur des hausses de taux allemands. Les investissements sur les actifs émergents (actions et dettes) ont également pesé sur la performance relative. Enfin, les couvertures du risque de changes, notamment sur le dollar, ont contribué négativement.

DNCA Eurose, fonds patrimonial diversifié investi exclusivement en valeurs européennes, a souffert principalement de son exposition au marché actions qui est resté proche (environ 30%) de son maximum autorisé (35%) tout au long de l’année. Sa performance relative a aussi pâti du bais de gestion en faveur des actions de type « Value » (investissement dans des valeurs décotées qui présentent un potentiel de revalorisation). Le fonds a également été pénalisé par son exposition aux valeurs italiennes (actions et obligations) pour environ 20% de l’encours.

JPMorgan Global Income, fonds flexible très diversifié en termes de classes d’actifs et de zones géographiques, a souffert principalement cette année de son exposition à la dette haut rendement aux Etats-Unis et Europe (environ 30%). Les actions internationales à dividendes élevés et les obligations émergentes ont également contribué négativement. La couverture systématique du risque de change n’a pas permis au fonds de bénéficier de la bonne tenue du dollar sur l’année 2018.

Fonds d’obligations convertibles

Médi Convertibles, fonds d’obligations convertibles européennes, a été pénalisé d’une part par la baisse des actions sous-jacentes, en ligne avec les grands indices actions européens, et d’autre part par l’élargissement des primes de risque de crédit. En 2018, le gisement des obligations convertibles est resté peu attractif et peu dynamique.

Fonds d'actions thématiques et géographiques

Médi Actions, fonds d’actions de grandes capitalisations européennes, a connu une année de sous-performance inhabituelle. Les surpondérations des valeurs cycliques (matières premières, automobile), qui ont souffert du ralentissement conjoncturel, et des valeurs bancaires, pénalisées par les tensions politiques en Italie et l’environnement de taux, sont à l’origine de l’essentiel de cette mauvaise performance. Le fonds présente de notre point de vue un potentiel de rebond significatif en 2019, les valorisations de nombreuses valeurs reflétant d’ores et déjà un scénario très défavorable.

JPMorgan US Select Equity Plus, fonds d’actions américaines, enregistre une sous-performance par rapport à son indice de référence. Le fonds a particulièrement souffert de son exposition (environ 22%) aux grandes capitalisations américaines du secteur Techonologie (Apple, Microsoft, Alphabet), dont la valeur a fortement chuté sur les trois derniers mois de l’année.

Le fonds DWS Top Dividende, qui est le principal pilier de nos profils permanents, a limité sa baisse en 2018. Le fonds est composé de valeurs de croissance de qualité à dividendes élevés (télécommunications, biens de consommation, santé) qui ont connu un regain d’attractivité cette année. Cette stratégie d’investissement défensive a permis d’afficher une forte résistance à la baisse, mais également une plus faible volatilité. La bonne tenue du dollar par rapport à l’euro (appréciation de plus de 4,5% en 2018) a également profité au fonds, qui est exposé à hauteur d’environ 50% au dollar. DWS Top Dividende a vu sa performance passer en territoire négatif en décembre, impacté principalement par la baisse des valeurs Energie (baisse du prix du baril de pétrole de 35% au troisième trimestre).

Pictet Global Megatrend Selection, fonds d’actions internationales susceptibles de tirer profit des tendances de long terme (démographie, mode de vie…), enregistre une performance en ligne avec son indice de référence (MSCI World). Les meilleures performances sont à mettre à l’actif des stratégies Santé et Sécurité, secteurs qui ont bénéficié de caractéristiques défensives cette année. En revanche, les secteurs Technologie et Industrie ont pénalisé la performance du fonds. Le secteur de l’Energie a le plus souffert en fin d’année, sous l’effet de la baisse des prix du pétrole (-35% sur les trois derniers mois de l’année).

Médi Emergents, fonds d’actions de pays émergents, termine l’année 2018 en ligne avec son indice de référence (MSCI Emerging Markets). Le fonds a souffert des mauvaises performances de la classe d’actifs. Les pays émergents ont fait face à un environnement relativement compliquée cette année, du fait des tensions commerciales, du ralentissement de la croissance économique et de l’appréciation du dollar.

Médi Immobilier, fonds d’actions de foncières cotées, enregistre une performance supérieure de 0,87% à son indice de référence (Epra EuroZone) sur l’année 2018. La majeure partie de la baisse a été enregistrée sur les trois derniers mois de l’année. Le secteur de l’immobilier ayant souffert de la baisse généralisée des marchés actions, avec une baisse plus marquée notamment des foncières de centres commerciaux et des foncières britanniques (due principalement aux incertitudes concernant le Brexit).

Candriam Equities Biotechnology, fonds d’actions du secteur des biotechnologies, a enregistré une sous-performance importante en 2018. L’année a été difficile pour le secteur des biotechnologies (-9,32% en dollar), qui a sous-performé les actions américaines (-6,24% en dollar). L’année 2018 a été difficile pour le secteur, malgré 58 autorisations de médicaments (tous confondus, non limités à la biotechnologie). Cependant, les résultats des sociétés ont été corrects et le secteur reste peu impacté par les guerres commerciales et le ralentissement économique.

Sycomore Sélection Responsable, fonds d’actions européennes, labélisé ISR, a enregistré une sous performance importante sur l’année 2018. Le fonds a particulièrement souffert d’un choix de valeurs défavorable (sous-exposition au secteur des Utilities, absence des secteurs Pétrole et gaz, Luxe). Son exposition aux moyennes capitalisations européennes a également pénalisé la performance. Ces valeurs ont largement sous performé les grandes capitalisations en fin d’année, reflétant la forte aversion pour le risques des investisseurs ; dans un contexte économique incertain. 

Echiquier Agenor Mid Cap Europe, fonds d’actions européennes investi uniquement sur les petites et moyennes valeurs, enregistre une large sur performance de 7,31% par rapport à son indice de référence (MSCI Small Cap Europe). Cette surperformance résulte très largement d’une bonne sélection de titres : Ocado, Sodastream, Yoox par exemple ; sociétés de croissance, capables de maintenir des niveaux de rentabilités élevées. L’absence des secteurs Energie et Finance (secteurs inexistants au sein des petites valeurs européennes) a également profité à la performance.

Repères janvier 2019

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RES Multisupport

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

Retraite Madelin

La constitution d'une retraite complémentaire associée à une fiscalité avantageuse.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×