La météo des UC : mars 2017

Le 17.03.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Performances et perspectives des supports en unités de compte MACSF au 28 février 2017.

Performance des profils et des unités de compte*

Données au 28/02/2017

Légende météo des UC

Détail des supports financiers    Détail des performances des profils

Tout investissement/désinvestissement sur un support en unités de compte expose à un risque de perte en capital. Au titre de garanties exprimées en unités de compte, les montants investis sur ces supports ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces données ne sauraient constituer un acte de conseil et ne revêtent qu’un caractère informatif. Elles ne sauraient engager la responsabilité du groupe MACSF.

(1) Performance annuelle nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une hypothèse de rémunération de 2% nette sur le fonds en euros. Il convient de rester prudent sur cette hypothèse de rémunération de 2% sur le fonds en euros, qui sera susceptible d’être revue en cours d’année. 
(2) Pour les UC : performance annuelle depuis le 31/12/2016, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux

Mars et ça repart ?

Les marchés actions ont accentué leur hausse grâce à la poursuite de l’amélioration des indicateurs économiques et à la remontée de l’inflation. Les indices d’actions américaines ont enregistré de nouveaux records historiques depuis le début de l’année tandis que les indices CAC 40 et EuroStoxx 50 sont repassés en territoire positif.

Aux Etats-Unis, les indicateurs conjoncturels et le marché de l’emploi ne donnent aucun signe d’essoufflement. En dépit de zones d’ombre importantes, l’orientation de la politique budgétaire a été réaffirmée par Donald Trump consolidant les perspectives d’une nouvelle accélération de la croissance.

En Europe, les publications confirment aussi la solide dynamique du cycle européen. Les risques, pour la poursuite de la reprise, restent essentiellement politiques, l’attention des investisseurs se focalisant particulièrement sur la campagne électorale française. Dans ce contexte, la prime de risque de l’Etat français s’est sensiblement accrue conduisant le rendement de l’OAT 10 ans à repasser au-dessus de 1%.

En dépit de l’environnement économique porteur, nous choisissons de maintenir notre biais prudent à court terme compte tenu du risque politique, du niveau de valorisation des actions et de la volatilité croissante des marchés obligataires. La recommandation d’une prise de risque mesurée grâce aux fonds patrimoniaux ou DWS Top Dividende reste ainsi opportune.

Le profil libre prudent composé à 70% du Fonds en euros, à 20% de DWS Top Dividende, à 5% de JPMorgan Global Income et à 5% de DNCA Eurose constitue donc encore selon nous un bon compromis avec une prise de risque mesurée.

Repères - Météo des UC mars 2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 11.01.2017

Performances 2016 des profils et supports en unités de compte du RES Multisupport

La MACSF a présenté mercredi 11 janvier, lors de sa conférence de presse annuelle, les performances 2016 de ses supports financiers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×