La météo des UC : septembre 2017

Le 18.09.2017
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Performances et perspectives des supports en unités de compte MACSF au 31 août 2017.

Performance des profils et des unités de compte*

Données au 31/08/2017

Détail des supports financiers    Détail des performances des profils

Légende météo des UC

Tout investissement/désinvestissement sur un support en unités de compte expose à un risque de perte en capital. Au titre de garanties exprimées en unités de compte, les montants investis sur ces supports ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ces données ne sauraient constituer un acte de conseil et ne revêtent qu’un caractère informatif. Elles ne sauraient engager la responsabilité du groupe MACSF.

L’été en pente d’août

Les marchés financiers ont connu un calme relatif durant l’été, sur fond d’amélioration de la conjoncture économique mondiale, de tensions géopolitiques en Corée du Nord et de bons résultats des entreprises. Les indices d’actions européennes ont poursuivi leur consolidation, l’EuroStoxx 50 perdant 0,60% sur les mois de juillet et août. A l’inverse, les actions américaines ont enregistré des performances positives en dollars, le S&P 500 progressant de 2%. Les deux informations majeures à retenir de cette période estivale sont l’accélération de la chute du dollar qui perdait fin août plus de 12% par rapport à l’euro depuis le début d’année, et la baisse des taux longs. Les rendements à 10 ans allemand et français sont en effet retombés respectivement à 0,36% et 0,66% fin août, leurs plus bas niveaux en 2017.

Dans ce contexte où la croissance mondiale, prévue à 3,5% pour 2017 et 3,6% pour 2018 par le FMI, devrait rester solide et synchronisée, nous renouvelons pourtant nos recommandations de relative prudence. En effet, la vigueur de l’euro, dont l’impact sur les bénéfices des entreprises exportatrices européennes sera sensible, la maturité du cycle économique aux Etats Unis et les valorisations élevées des marchés actions américains rendent ces derniers vulnérables en cas de déception. Par ailleurs, les blocages en matière de politiques intérieures aux Etats-Unis et l’incertitude concernant l’évolution des politiques monétaires restent d’importantes sources de volatilité potentielle. La BCE commence en effet à s’inquiéter de la force de l’euro et la Fed reste également floue quant au rythme de normalisation de sa politique monétaire.

Par conséquent, nous continuons de privilégier les supports patrimoniaux. Parmi les fonds actions, nous maintenons notre préférence pour DWS Top Dividende et Médi Emergents. En effet nous pensons que les conditions d’une bonne performance relative des actions de pays émergents restent réunies : environnement économique favorable des grands pays émergents, faiblesse du dollar favorable aux flux de capitaux internationaux et aux marchés de matières premières, diminution des pressions inflationnistes et atténuation du risque protectionniste.

SCPI : Nouveaux records d’attractivité auprès des particuliers

Selon la dernière étude publiée par l’ASPIM* pour le premier semestre 2017, les ménages français confirment leur très fort attrait pour les fonds d’investissement en immobilier, notamment les SCPI.

Au niveau de la collecte, c’est une progression de +56% par rapport au premier semestre 2016 avec un total inédit de 3,8 milliards d'euros et un volume global attendu de 8,5 milliards d'euros, attendu sur l’ensemble de l’année.

La capitalisation des SCPI atteint le niveau record de 47,7 milliards d'euros au 30 juin 2017 (contre 40,6 milliards d'euros il y a 1 an).

Ces chiffres historiques témoignent de la préoccupation des Français pour des solutions de diversification de leur patrimoine, dans un environnement de taux bas avec une baisse attendue de la rémunération des fonds euros.

*Association Française des Sociétés de Placement Immobilier: communiqué de presse 25/08 disponible sur le site de l’ASPIM

SCPI Primovie et Rivoli Avenir Patrimoine : distribution des dividendes à fin juillet 

1,12% et 0,91%: c’est le taux de valorisation trimestriel respectivement sur Primovie et Rivoli Avenir Patrimoine, lié à la distribution fin juillet des dividendes de ces 2 SCPI au sein du RES Multisupport.

Ces résultats viennent s’ajouter et s’inscrivent dans la même ligne que les dividendes de 1,19% et 0,94% distribués fin avril.

Les sociétaires qui en bénéficient ont reçu un relevé d’opérations et la prochaine distribution est prévue fin octobre.

Nouveaux DICI Pictet Global Megatrend Selection et Médi Obligations Variables

Les 2 supports en unités de compte Pictet Global Megatrend Selection et Médi Obligations Variables ont vu leur document d’information clé (DICI) modifié cet été :

DICI Pictet Global Megatrend Selection 
DICI Médi Obligations Variables

 

(1) Performance annuelle nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une hypothèse de rémunération de 2% nette sur le fonds en euros. Il convient de rester prudent sur cette hypothèse de rémunération de 2% sur le fonds en euros, qui sera susceptible d’être revue en cours d’année. 
(2) Pour les UC : performance annuelle depuis le 31/12/2016, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×