Rachat de crédit : n'hésitez pas à négocier

Le 23.01.2017

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les taux des crédits immobiliers ont connu une forte chute au cours des dernières années. Ils atteignent désormais, hors assurance emprunteur, 1,40% sur 15 ans et 1,60% sur 20 ans. Beaucoup tentent de profiter de ce contexte pour renégocier leur emprunt avec leur banque. Parfois en vain. La solution : ne pas hésiter à faire jouer la concurrence et tenter de faire racheter son crédit immobilier par un établissement bancaire.

Rachat de crédit : comment faire ?

Le rachat de crédit immobilier consiste à contracter un nouvel emprunt auprès d’un établissement financier afin de rembourser le précédent. L’objectif de cette opération : bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas pour son nouveau crédit. Plusieurs modalités sont possibles. Première option : conserver une durée de remboursement identique mais avec des mensualités plus basses. Deuxième possibilité : maintenir le montant des mensualités en diminuant la durée de crédit. Dernière option : un mélange des deux solutions précédentes.

Quels frais pour un rachat de crédit ?

Si, du point de vue des taux, le rachat de crédit peut être intéressant, il faut néanmoins être vigilant sur les frais engendrés par l’opération. Premier point de vigilance : les pénalités à acquitter pour le remboursement anticipé du premier emprunt. Ces indemnités seront les principaux frais engendrés par le rachat de crédit. Elles sont toutefois soumises à un plafond et ne peuvent excéder le montant cumulé d’un semestre d’intérêts sur le capital remboursé au taux moyen du prêt. En outre, elles ne peuvent en aucun cas être supérieures à 3% du capital restant à rembourser. Autres frais à ne pas oublier, les frais de garanties : frais de mainlevée, frais de constitution d’hypothèque… Il faudra également prévoir le paiement des frais de dossier liés au nouvel emprunt. Un rachat de crédit immobilier n’est donc véritablement intéressant que lorsqu’il effectué au cours des premières années de remboursement du crédit initial car c’est au cours de cette période que la majorité des intérêts est remboursée. En ce qui concerne les taux, un écart d’au moins deux points est indispensable pour réaliser une opération intéressante.

Constituer son dossier

Autre obligation lors d’un rachat de crédit, la constitution d’un nouveau dossier de prêt complet. Ce processus peut être long et exigeant. Il nécessite notamment de rassembler et fournir de nombreuses pièces : avis d’imposition, compromis de vente, etc. De quoi décourager certains candidats au rachat !

 

Ces conditions en tête, le rachat de crédit reste néanmoins une option très intéressante financièrement. Alors pourquoi attendre pour profiter du contexte favorable ?

envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance emprunteur

Une assurance de prêt adaptée à votre activité de professionnel de santé. 

Crédit immobilier résidentiel

Des solutions de financement immobilier adaptées à votre projet.

Découvrez les articles sur le même sujet

Le 06.01.2017 par logo les échos

Renégociation ou rachat de crédit : il est encore temps !

Les taux remontent. Pas d'affolement, le crédit reste bon marché. Renégocier ou racheter son prêt avant une hausse plus forte peut s'avérer judicieux. Ce qu'il faut savoir.

Le 22.09.2017 par logo les échos

Logement : faut-il se dépêcher pour bénéficier du PTZ actuel?

Le recentrage du prêt à taux zéro, annoncé le 20 septembre, écartera certaines personnes du dispositif. Elles ont jusqu'au 1er décembre 2017 pour déposer leur dossier de prêt pour bénéficier...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×