Prélèvement à la source 2019 pour le professionnel de santé libéral : points clés

Le 25.01.2019

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Prélèvement à la source, les points clés pour le libéral

Professionnels de santé libéraux, le prélèvement à la source s’applique à vous aussi, avec quelques particularités et des nouveautés communes à tous les contribuables. Les réponses à vos questions.

Pour les professions libérales, comment s’effectue le prélèvement à la source ? Quels sont les revenus concernés ?

Vous êtes professionnel de santé et vous exercez en libéral ?

En tant qu’indépendant, le prélèvement à la source se matérialise par le paiement d’acomptes. Ces paiements sont réalisés sous la forme de prélèvements bancaires, dont les montants sont calculés par l’administration fiscale sur la base de la dernière situation connue.

  • Si vous avez opté pour des prélèvements mensuels, ceux-ci ont commencé dès le 15 janvier.
  • Si vous avez opté pour des prélèvements trimestriels, ceux-ci commenceront le 15 février.

La majorité des revenus sont concernés : salaires, traitements, pensions, revenus de remplacement dont chômage, revenus fonciers, bénéfices non commerciaux notamment.

Lire aussi : Comment sera calculé l'impôt sur le revenu de 2018 en 2019 ? 

Le prélèvement à la source supprime-t-il la déclaration des revenus ?

Le prélèvement à la source ne vous exonère pas d’une déclaration de revenus chaque année. Vous devrez vous y soumettre au printemps. A la suite de quoi l’administration fiscale vous communiquera votre taux de prélèvement et les montants des acomptes applicables en septembre.

L'année blanche, qu'est-ce que cela signifie ?

En 2019, vous ne payez l’impôt que sur vos revenus 2019. Afin de vous éviter d’avoir à payer en plus les impôts correspondant à vos revenus de 2018, l’administration fiscale les annulera au moyen d’un crédit d’impôt spécifique.

Certains revenus de 2018 seront-ils néanmoins taxés ?

Oui s’ils sont exceptionnels. Vos bénéfices 2018 seront comparés à ceux des trois années précédentes.

Plusieurs cas sont alors possibles :

  • Si en 2018 vos bénéfices ont atteint un montant supérieur au plus haut bénéfice obtenu sur la période de ces trois années passées, alors la différence sera taxée. Cependant, l’administration fiscale procèdera alors à un second examen et comparera alors vos bénéfices 2018 et 2019.
  • Si ces derniers sont supérieurs à ceux de 2018, alors vous bénéficierez d’un crédit d’impôt complémentaire venant neutraliser l’imposition calculée au titre de 2018. Vos bénéfices 2019 sont inférieurs à ceux de 2018 mais supérieurs à ceux constatés sur la période des trois années de référence ? Vous pourrez alors bénéficier d’un crédit d’impôt partiel.

D’autres revenus, dits exceptionnels aussi, seront taxés : les subventions d’équipement pour acquérir un bien ; les indemnités d’assurance perçues ou bien encore les plus-values de cession de clientèle.

Lire aussi : 2018 : la bonne année pour les revenus exceptionnel

Mes revenus ou ma situation familiale varient. Puis-je actualiser mes acomptes ?

C’est l’un des avantages du prélèvement à la source et ce qui le différencie de la simple mensualisation de l’impôt. Si vos revenus varient de manière importante, vous pourrez à tout moment actualiser vos acomptes en cours d’année. Il en ira de même en cas de mariage, de naissance d’un enfant. Il vous suffit de vous connecter à votre espace particulier du site impots.gouv.fr.

Vais-je perdre le bénéfice des crédits d’impôt et réductions d’impôt en rapport avec mes dépenses effectuées en 2018 ?

Les réductions et crédits d’impôts au titre de vos revenus 2018, ainsi que les avantages fiscaux correspondants sont intégralement maintenus et seront restitués par virement en 2019 dans la plupart des cas. 

Je crée mon activité en 2019, comment cela va-t-il se passer pour moi ?

En tant que travailleur indépendant, vous aurez alors le choix entre deux solutions pour organiser le prélèvement à la source :

  • Verser un acompte, dès l’année de création de votre activité. Pour cela, il vous faudra estimer votre bénéfice. Vous profiterez immédiatement de la contemporanéité et de l’étalement du paiement de votre impôt. La formule est intéressante pour éviter une régularisation importante l’année suivante.
  • Attendre le mois de septembre de l’année suivante et procéder alors à la liquidation de l’impôt.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×