Assurance emprunteur : combien pouvez-vous économiser en faisant jouer la concurrence ?

Le 11.09.2018

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
N’hésitez pas à établir un comparatif entre le prix de l’assurance de prêt immobilier de votre banque et celui d’un autre assureur. Des économies sont souvent à la clé.

Si vous disposez d’un crédit immobilier en cours ou vous vous apprêtez à contracter un emprunt, vous pouvez choisir une autre assurance emprunteur que celle proposée par votre banque. L’option alternative est souvent la moins chère, mais ce n’est pas systématique. Combien d’argent pouvez-vous économiser ?

Nous vous le rappelions récemment, aujourd’hui, tous les détenteurs d’un crédit immobilier peuvent choisir l’assurance qu’ils souhaitent adosser à leur emprunt :

  • au moment de sa signature
  • ou à chaque date anniversaire de l’assurance pour les emprunts en cours.

A la condition que cette assurance présente des garanties équivalentes à celles que propose votre banque (l’assurance « groupe »), cette dernière ne peut la refuser.

Dans de rares cas, l’assurance déléguée vous permet d’accéder à un niveau de couverture que la banque n’est pas en mesure de vous fournir (handicap, maladie grave…), mais le principal intérêt de contracter une assurance déléguée est de vous permettre de réaliser des économies non négligeables. Dans cette période de taux bas, le coût de l’assurance emprunteur avoisine celui des intérêts de l’emprunt, voire le dépasse !

Les couvertures proposées par des assureurs alternatifs sont souvent moins chères que celle des établissements prêteurs. Attention toutefois, ce n’est pas systématique. La différence de coût varie en fonction du profil de l’emprunteur, selon :

  • son âge,
  • son état de santé (fumeur / non fumeur, atteint d’une maladie grave ou non…),
  • le montant du prêt et sa date de souscription.

Les économies que vous pouvez réaliser avec une assurance déléguée

Celles-ci peuvent être très importantes, les assurances des banques peuvent être plus de deux fois plus coûteuses que celles des assureurs alternatifs, soit plusieurs milliers d’euros de différence.

En général, ce sont les profils les plus jeunes (30-40 ans), en bonne santé et non fumeurs, qui ont le plus intérêt à opter pour une assurance alternative. Si vous êtes senior, vous pouvez aussi y gagner, si par exemple vous avez arrêté de fumer depuis plus de deux ans et que vous aviez contracté votre emprunt initial alors que vous fumiez encore.

Selon le cabinet d’études spécialisé BAO, qui a publié l’année dernière une étude comparative sur les tarifs de l’assurance emprunteur :

  • pour un prêt d’une durée de 20 ans, contracté par une personne de 36 ans, l’écart moyen de prix pour une assurance Décès-PTIA-IPT-ITT est de 197 %, entre les tarifs bancaires et ceux des assureurs alternatifs au profit de ces derniers;
  • pour un prêt d’une durée de 20 ans, contracté par une personne de 46 ans, l’écart moyen de prix pour une assurance avec les garanties précitées est de 56 % entre les tarifs bancaires et celui des assureurs alternatifs, toujours au profit de ces derniers;
  • en revanche, pour un prêt d’une durée de 15 ans contracté par une personne de 56 ans, la différence de prix moyenne « tombe » à 5 %, toujours en faveur des assureurs alternatifs.
  • Mais l’assurance emprunteur alternative redevient compétitive pour les profils de plus de 65 ans, observe le cabinet BAO. Pour un prêt de 12 ans (assurance décès seule) contractée par une personne de 66 ans, la différence de prix moyenne entre les tarifs bancaires et ceux des assureurs alternatifs est de 73 % au profit de ces derniers.

Cas concret

En octobre 2017, le courtier MeilleurTaux a publié une simulation comparative du coût d’une assurance emprunteur pour un prêt de 200 000 euros sur 20 ans, contracté par un couple de moins de 40 ans.

Le coût de l’assurance emprunteur bancaire la plus compétitive s’élève à 0,30 % du montant de l’emprunt. Le coût de l’assurance emprunteur déléguée la plus compétitive s’élève à 0,12 %.

  • Coût de l’assurance emprunteur banque par mois : 70 €
  • Coût total de l’assurance emprunteur banque sur 20 ans : 16 800 €
  • Coût total de l’assurance emprunteur déléguée par mois : 20 €
  • Coût de l’assurance emprunteur déléguée sur 20 ans : 4 800 €
  • Différence de prix totale : 12 000 €

 

Faire une simulation

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Assurance prêt immobilier

Une assurance de prêt adaptée à votre activité de professionnel de santé. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×