Directives anticipées : la HAS accompagne les professionnels et les patients

Le 05.11.2019 par Sophie LORIEAU, Juriste
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Soignant et patient âgé

Rédiger ses directives anticipées peut être des démarches quelque peu difficiles pour certains patients. Le professionnel de santé peut jouer un rôle d’échange, d’écoute et d’information auprès des patients qui le souhaitent, pour favoriser la rédaction de directives anticipées, conformément à leur volonté. 

La Haute Autorité de Santé (HAS) met à la disposition des professionnels, ainsi que du grand public, des outils pour expliquer aux patients désireux d’anticiper et d’organiser leurs dernières volontés, les différentes démarches possibles dans des situations de fin de vie.

Pour le grand public

Le guide pratique destiné au grand public explique l’intérêt des directives anticipées sur les futures décisions médicales et détaille aussi le contenu et la manière dont on doit les rédiger. Le cas de la personne qui ne peut plus exprimer sa volonté est également envisagé.
De plus, il précise que les directives anticipées concernant les situations de fin de vie s’imposent au médecin et à l’équipe médicale en charge du patient.

En annexe, le patient pourra retrouver des informations sur le cadre légal créant des droits au profit des personnes en fin de vie, sur la personne de confiance et quelques exemples pratiques.

Pour faciliter la rédaction des directives anticipées, un modèle à télécharger est proposé par le ministère des Affaires sociales et de la Santé. 

Liens médicaux

1

Liens médicaux

A découvrir sur notre site :

 

 

 

 

Related objects

None

Pour les professionnels de santé, du secteur médico-social et social

Le document proposé par la HAS rappelle aux professionnels que le dialogue et l’information sont nécessaires pour appréhender ce sujet délicat. En effet, les directives anticipées sont des instructions écrites permettant à toute personne majeure d’exprimer sa volonté sur la fin de vie, notamment concernant sur les conditions de la poursuite, de la limitation, de l’arrêt ou du refus de traitement ou d’acte médicaux, si elle est dans l’impossibilité de consentir.

Le professionnel de santé s’adresse non seulement à des personnes qui n’ont aucune maladie grave, mais aussi à ceux qui en ont une ou à des personnes fragiles et vulnérables. Il s’assure que le patient a bien compris le contenu de l’information reçue. Le guide aborde les questions de rédaction, de conservation et d’actualisation des directives mais également le rôle des proches, des amis et de la famille dans cette démarche.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×