Certificat et dossier médical d'un patient traité par Mediator

Le 16.09.2015 par Nathalie DONDEYNE-JEGU, Juriste
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Prescription de Médiator

Comment pouvez-vous donner suite à la demande d'un patient à qui vous avez prescrit du Mediator, et qui vous sollicite pour la rédaction d'un certificat ou la communication de son dossier médical ?

Mediator : demande de certificat par le patient

La première étape consiste à vérifier dans le dossier médical du patient que vous avez bien réalisé une telle prescription. Si tel est le cas, il vous appartient d'accéder à sa demande, en vous bornant d'une part à rappeler les périodes de traitement, et en observant d'autre part les règles de prudence habituelles en matière de rédaction de certificat, à savoir :

  • vérifier l'identité du demandeur,
  • attester de faits que vous avez personnellement constatés
  • rester objectif et précis (ne pas porter d'appréciation personnelle notamment sur une pathologie présentée aujourd'hui et la prise antérieure de ce médicament),
  • dater et signer le certificat,
  • le remettre en main propre au patient, et lui faire signer le certificat,
  • conserver un double au dossier.

Afin de vous aider en pratique face à ces demandes, vous trouverez ci-joint un modèle de certificat à reproduire sur votre papier à entête.

Je, soussigné Dr… (Prénom+Nom), exerçant … (adresse), atteste avoir prescrit à Mr/Mme/Melle …(prénom+nom), né(e) le …(date de naissance), du MEDIATOR le… (date(s) de prescription), pour une période de …(durée du traitement).
Certificat remis en main propre à la demande de l'intéressé(e), qui reconnaît avoir été averti des conséquences de sa divulgation, pour faire valoir ce que de droit.
Date et signature du médecin
Date et signature du patient

Demande de certificat pour un patient décédé

Le décès ne délivrant pas le médecin du secret professionnel, la remise d'un certificat aux ayants droit ne peut s'envisager qu'en dehors de toutes considérations médicales. Ainsi et par exemple la cause précise de la mort ne peut être mentionnée, ni le(s) traitement(s) suivi(s).
Vous ne pouvez donc en principe établir pour les ayants droit de certificat précisant que votre patient a été traité par Mediator. Pour autant, et afin de faire valoir leurs droits, les ayants droit conservent la possibilité de solliciter communication du dossier médical du défunt dans les 3 cas prévus par la loi et ci-après rappelés.

Demande de dossier médical par le patient

Il vous appartient également d'accéder aux demandes de dossiers médicaux formulées par vos patients traités par MEDIATOR, dans les conditions fixées par la réglementation actuelle :

  • Vérification de l'identité du demandeur, qui ne peut être selon les textes que « la personne concernée, son ayant droit en cas de décès de cette personne, la personne ayant l'autorité parentale, le tuteur ou, le cas échéant, par le médecin qu'une de ces personnes a désigné comme intermédiaire ».
  • Délais de communication : vous devez attendre 48 heures à compter de la réception de la demande avant de répondre à celle-ci, et y satisfaire au plus tard dans les 8 jours. Ce délai est porté à 2 mois notamment pour les informations datant de plus de 5 ans à compter de la date à laquelle l'information a été constituée.
  • Coût financier : la consultation sur place des informations est gratuite. Mais si le patient souhaite la délivrance de copies, quel qu'en soit le support, les frais laissés à sa charge ne peuvent excéder le coût de la reproduction et, le cas échéant, de l' envoi des documents. A noter qu'il vous appartient d'informer la personne des coûts liés à la reproduction et à l'envoi des documents, avec le cas échéant une estimation du coût prévisionnel de la reproduction.

Demande de dossier médical pour un patient décédé

La communication du dossier ne pourra s'envisager que dans le cadre suivant :

  • Délais : Ils sont les mêmes que ceux précédemment énoncés pour la communication au patient.
  • Personnes autorisées : il vous appartient à nouveau de vérifier l'identité de la personne et son droit à solliciter la communication, ce qui suppose de contrôler :

a) sa qualité d'ayant droit, par exemple en produisant un certificat d'hérédité, ou la copie d'un acte de donation, ou encore d'un contrat d'assurance-vie le désignant comme bénéficiaire ;
b) que le défunt n'a pas exprimé de son vivant un refus que les informations le concernant soient transmises.

  • Formalités : L'ayant droit a de son côté l'obligation d'indiquer le motif de cette consultation, les textes prévoyant uniquement une communication pour :
     - connaître les causes du décès,
     - ou défendre la mémoire du défunt,
     - ou faire valoir un droit.
     

Nos équipes restent à votre disposition pour toute précision complémentaire.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

À lire aussi

Dossier médical, information du patient, responsabilité

Dossier : Dossier médical, information du patient et responsabilité

Que vous soyez médecin généraliste, spécialiste, sage-femme, chirurgien-dentiste ou paramédical, la tenue du dossier médical de votre patient et la transmission de ses informations sont...

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×