COVID-19 : le rôle des soignants retraités pendant la crise

Le 26.05.2020 par MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Certains retraités ont repris de l’activité au plus fort de la crise sanitaire. Anciens soignants, ils se sont mobilisés pour prêter main-forte ou pour constituer la réserve sanitaire. De manière générale, ils ont tous participé à l’effort commun en apportant leur soutien ou en respectant à la lettre les mesures de confinement.

Retraités, les soignants reviennent aider à l’hôpital

Dans les jours suivant le début du confinement, les médecins retraités ont été nombreux à répondre à l’appel du Conseil de l’ordre à rejoindre la réserve sanitaire. « C’est une évidence quand on est médecin », souligne par exemple le docteur Betremieux, pédiatre à la retraite et âgé de 68 ans (1). Il en a été de même pour un très grand nombre de soignants inactifs ayant cessé leur activité depuis moins de cinq ans. Médecins, aide-soignants, infirmiers et kinés à la retraite sont venus prêter main-forte face à l’afflux de patients dans les hôpitaux des régions les plus touchées par la pandémie du Covid-19.

Face aux risques, dus à l’âge et à la potentielle contamination, les retraités réservistes n’étaient en général pas placés « en première ligne ». Cependant, la question de la couverture en cas d'engagement de leur responsabilité s’est bel et bien posée. Les soignants réservistes ou réquisitionnés étant considérés comme agents du service public relevant du droit des fonctionnaires, c’est l’État qui a pris en charge les éventuels dommages et intérêts suite à une réclamation. En complément, certains soignants retraités ont souscrit une assurance pro temporaire pour plus de protection. De cette manière, la mutuelle les assiste en cas de procédure, les indemnise et se charge de récupérer les sommes dues auprès de l’État. Durant toute la période d’urgence sanitaire, la MACSF a décidé d'étendre automatiquement à ses sociétaires la garantie RCP, sans déclaration préalable et sans surcoût en cas de volontariat, réquisition ou réserve sanitaire et quel que soit le lieu d’exercice. 

Soignants retraités, quelles mesures prises pour faciliter la reprise d’activité pendant la crise ?

Dans ce contexte difficile, certaines dispositions ont été prises pour faciliter ce mouvement de retour au travail et simplifier les procédures administratives. Par un décret du 18 avril 2020, les médecins retraités ont ainsi été autorisés à établir les certificats de décès. Cette modification législative a permis de décharger leurs confrères du temps passé à la rédaction de ces documents.

Pour favoriser la reprise de service des anciens soignants, l’Assurance retraite a également pris des mesures dérogatoires autorisant les retraités du secteur de la santé reprenant une activité salariée dans un établissementde santé privé à bénéficier, sans condition, du cumul emploi et retraite.

Une écoute à distance des soignants retraités pour soulager le 15

D’autres formes de soutien ont été imaginées. Dans les Alpes-Maritimes, un groupe d’une centaine de médecins retraités a ainsi œuvré à distance pour éviter l’engorgement des équipes du 15 par des appels non urgents. Réunis sous une plateforme baptisée « SOS Papy Médecin », ils ont dispensé soutien et conseils aux patients par téléphone ou via le réseau social Facebook. Une initiative qui, pour le docteur Muller à l’origine du projet et interrogé par Ouest-France, a permis de mettre à la disposition des personnes inquiètes un « service d’écoute » sans pour autant se substituer aux médecins ni émettre d’ordonnances (2).

Soignants retraités : éviter la surcharge des services de réanimation

Quand ils n’ont pas enfilé leurs blouses blanches, les soignants retraités ont, comme la majorité des seniors, joué le jeu du confinement. S’isoler de la façon la plus stricte a permis de limiter la propagation du virus au sein de leur tranche d’âge, plus à risque que les autres.

Si pour beaucoup la solitude a pu être pesante, et notamment pour les plus de 75 ans, un sondage réalisé par l’Institut Français des Seniors (3) montre que les retraités ont très majoritairement fait preuve de patience et de solidité. Cité par le Quotidien du Médecin, un ancien chirurgien retraité commente : « C’est vrai que quand je me réveille et que je me dis que plus personne ne m’attend, que la salle d’opérations, les infirmières, les anesthésistes, et aussi les malades, tout ça, c’est fini, je le regrette un peu. C’est vrai aussi que je ne me demande plus tous les matins qu’est-ce qui va encore me tomber dessus, et ça je ne le regrette pas. Et finalement, je ne m’ennuie pas. Même en ce moment. » (4)

(1)https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/des-retraites-reprennent-du-service-au-chu-de-rennes

(2)https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/alpes-maritimes/coronavirus-avec-sos-papy-medecin-les-docteurs-la-retraite-repondent-aux-patients-dans-les-alpes

(3)https://www.silvereco.fr/wp-content/uploads/2020/05/ENQUETE-Les-seniors-et-le-confinement_mai-2020.pdf 

(4)https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/le-temoignage-dun-medecin-retraite-confine

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×