Covid 19, les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux

Le 18.03.2020 par Mickaël De Magalhaes et Germain Decroix, Juristes MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Professionnels de santé sur les réseaux sociaux

La crise sanitaire majeure que nous vivons touche l’ensemble de la population. Chacun cherche des informations en temps réel, chacun veut s’exprimer. Les réseaux sociaux constituent un moyen simple et rapide de diffuser de l’information au plus grand nombre. Les soignants, impliqués en tant qu’acteurs et sachants, doivent rester prudents dans leur communication, malgré les multiples sollicitations.

Peut-on tout partager sur les réseaux sociaux ?

Tout professionnel de santé est tenu au secret professionnel (art. L.1110-4 du code de la santé publique), les sanctions en cas de violation étant lourdes (art. 226-13 du code pénal). Tout agent du service public est également tenu à un devoir de réserve et à la discrétion professionnelle (loi du 13 juillet 1983). Un agent public ne doit pas divulguer d’informations relatives à l'activité, aux missions et au fonctionnement de son établissement. Il doit également faire preuve de réserve et de retenue dans le mode d’expression de ses opinions personnelles, pendant et en dehors de son temps de service. En toutes circonstances, tout agent public ne doit pas avoir un comportement susceptible de porter atteinte à la considération du service public par les usagers.

Aussi, un soignant qui communique des éléments professionnels sur les réseaux sociaux par un message, une vidéo, un partage d’information (avec un like ou un retweet…), peut ne pas respecter ses obligations professionnelles et porter tort à l’intérêt collectif et à celui de son établissement (communication sur la pénurie de masques ou sur le nombre de décès dans l’établissement où il exerce, photo de patient…).

La propagation de la peur

Nous sommes dans une période de crise et d’angoisse qui est propice à la propagation de rumeurs (fausses informations, messages erronés, désinformation, préjugés, théorie du complot…), amplifiée par les réseaux sociaux. Comme l’expliquait le 3 mars 2020 à Midi Libre, Patrick RATEAU, professeur de la psychologie sociale et co-auteur de l’ouvrage "les peurs collectives" : "(…) l’un de nos premiers réflexes, lorsque nous éprouvons une émotion négative, c’est de la partager. Non pas tant pour s’en libérer que pour s’assurer que nous sommes plusieurs à ressentir cette émotion. Mais cette volonté de partager les émotions négatives concourt à leur expansion. Il s’agit donc d’un effet boule de neige. En ce sens, l’épidémie de la peur se propage beaucoup plus rapidement que l’infection elle-même".

La responsabilité du professionnel de santé vis-à-vis de la rumeur

Le professionnel de santé, en tant que sachant, se doit, plus que quiconque, d’être particulièrement vigilant au message qu’il souhaite délivrer, et faire attention à ne pas alimenter la rumeur. En effet, la rumeur nait souvent dans un contexte de flou social, pour apporter des pseudo-certitudes qui permettent de gérer les angoisses collectives, elle est ensuite déformée par le phénomène du "bouche à oreille", et peut être interprétée comme une vérité par les plus fragiles d’entre nous.

Plus la source initiale du message est jugée crédible, plus la rumeur a des chances de naitre et de prendre de l’ampleur.  Quand la source est un proche, et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’un professionnel de santé, donc d’un expert, la crédibilité de l’information est maximum.

Les professionnels de santé ont donc une grande responsabilité individuelle et doivent se garder de diffuser des informations médicales, notamment à leur réseau d’amis qui pourraient eux-mêmes les propager à grande échelle.  

De plus, dès que le message a été transmis par plus de cinq individus, on peut estimer qu’il reste moins de la moitié des informations initiales. Le reste du message, soit plus de 50 %, est constitué de la projection des angoisses sociales, de croyances…Tout cela peut se passer en quelques minutes sur les réseaux sociaux, devenir incontrôlable et avoir un impact considérable. Parmi les informations qui subsistent, il y a la source, qui prend alors du galon à chaque transmission. Le soignant qui communique peut renforcer l’effet sensationnel, et assoir plus encore une panique psychologique déjà suffisamment forte.

On a tous le droit d’exprimer ses opinions. Toutefois, il faut avoir une attention permanente aux conséquences que peuvent avoir les informations divulguées ou partagées. En tant que professionnel de santé, en tant que garant du bien être des patients, il est important de se rappeler que la parole délivrée en ces temps compliqués, peut avoir une résonnance forte.

Quelques conseils aux soignants pour bien se comporter sur les réseaux sociaux (encore plus importants en temps de crise)

  • Respecter le secret médical, votre devoir de réserve et de discrétion professionnelle
  • Limiter son nombre d’amis à ses connaissances personnelles
  • Réfléchir avant de poster un message (est-il pertinent, ne va-t-il pas porter tort ?)
  • Ne pas réagir à chaud
  • Etre prudent dans les "Like" et "Retweet" (même responsabilité que l’auteur initial)
  • Ne pas diffuser d’information non vérifiée ou confidentielle
  • Ne pas diffuser de photos ou de vidéos réalisées pendant son activité professionnelle
  • Ne pas prendre position au nom de sa profession ou de son établissement

 Soyez web vigilants, soyez web responsables !

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×