Coronavirus et confinement : ce qui est interdit, ce qui est permis

Le 16.03.2020

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Coronavirus

Emmanuel Macron a annoncé une période de confinement d'au moins quinze jours à compter de ce mardi midi. Cette période était prolongeable, a précisé le ministre de l'Intérieur. Les déplacements sont restreints au travail si nécessaire, pour se nourrir ou se soigner ou s'occuper d'une personne vulnérable. Des amendes de 38 euros puis 135 euros pour ceux qui se déplaceraient sans justificatif et hors du cadre autorisé

« Restez chez vous ! » C'est le mot d'ordre désormais martelé haut et fort. Après l'annonce, ce lundi soir par Emmanuel Macron , d'un renforcement des mesures pour réduire les déplacements et les contacts au « strict nécessaire » à compter de ce mardi midi et pour une période « d'au moins quinze jours », le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé ce qui serait donc désormais interdit et ce qui était permis pour cette période de « confinement ». Un mot que, Emmanuel Macron, tout en martelant à plusieurs reprises que « Nous sommes en guerre », n'a pas prononcé mais que ses ministres utilisent.

Emmanuel Macron déclare la « guerre » au coronavirus

Confinement 15 jours prolongeables

Alors que le conseil scientifique a préconisé des mesures de confinement « à l'italienne », le ministre de l'Intérieur a redit que « la progression du Covid 19 continue et que trop de personnes font peu de cas des consignes données. » En conséquence, a-t-il martelé, « dès demain midi, pour une durée de 15 jours qui pourrait être prolongée, le mot d'ordre est clair : « Restez chez vous »». Le locataire de Beauvau a précisé qu'il s'agissait là de « mesures de confinement sur le modèle italien ou espagnol. Ce sont les mesures les plus restrictives aujourd'hui en Europe. Nous menons un combat. » Le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué dans la soirée de lundi que chacun doit limiter ses contacts sociaux à maximum 5 personnes.

Déplacements très restreints

Si le « déplacement hors de son domicile » est interdit, le ministre de l'Intérieur a indiqué que « l'activité du pays ne peut s'arrêter totalement. » Des exceptions pourront donc être tolérées « pour le travail, pour se nourrir, pour motif de santé, pour motifs familiaux impérieux ou l'assistance de personnes vulnérables, un proche dépendant par exemple ou pour les enfants en garde alternée. »

Plus tôt, le ministre de la Ville et du Logement Julien Denormandie avait indiqué que pour se déplacer pour aller travailler, il faudrait une autorisation, et que seraient autorisées les professions « indispensables à la vie de la nation, professions de la santé, de l'agroalimentaire etc... »

Coronavirus : Macron annonce la création d'un hôpital de campagne des armées en Alsace

« Beaucoup de professions indispensables »

Mais interrogé, Christophe Castaner a déclaré que « beaucoup de professions sont indispensables à la vie de la nation, mais il faut que chaque entreprise prenne ses responsabilités. Il n'est pas envisagé d'interdire à tous les Français de se rendre au travail ni à tous les Français qui sont dans des fonctions qui ne sont pas indispensables à la vie de la nation, mais l'entreprise et le salarié doit le plus possible organiser le télétravail ou limiter ses déplacements », a indiqué Christophe Castaner.

« Restez chez vous »

Il sera aussi possible de sortir « brièvement » pour la pratique d'une activité physique et pour « les besoins d'animaux de compagnie ». Mais sans se regrouper « et en respectant les consignes », a détaillé le ministre. « La consigne est simple : restez chez vous c'est renoncer aux déplacements de loisirs, aux dîners entre amis et familles, pique-niquer dans un parc. C'est interdit. Il s'agit de sauver des vies, y compris la vôtre comme celle de vos proches » a-t-il prévenu.

Le décret publié ce mardi précise également que « le représentant de l'Etat dans le département est habilité à adopter des mesures plus restrictives en matière de déplacement des personnes lorsque les circonstances locales l'exigent. 

Contrôles et amendes par 100.000 forces de l'ordre

Surtout, il y « aura des contrôles des forces de l'ordre, fixes et mobiles, sur les axes principaux et secondaires, partout sur le territoire national, et mobiliser plus de 100.000 forces de police et gendarmerie dès ce soir. Toutes les personnes devront pouvoir justifier leurs déplacements ». Chaque personne, pour chaque déplacement, motorisé ou piéton pour aller acheter une baguette de pain - bref, pour tout déplacement -, devra se munir d'une « attestation sur l'honneur pour ses déplacements téléchargeables dès cette nuit sur le site du ministère de l'Intérieur », a encore détaillé Christophe Castaner. Les professions à carte professionnelle devront aussi les présenter, comme les cartes de presse par exemple.

Coronavirus : la France italienne

Attestations téléchargeables

Comme chaque personne qui se déplace, y compris pour aller faire ses courses, devra pouvoir présenter cette attestation, elle pourra « être réalisée sur papier libre pour ceux qui n'ont pas imprimante ou d'Internet ».

Amendes de 38 euros puis 135 euros

Une amende de 38 euros d'abord est prévue puis de 135 euros en cas de déplacement qui n'entrerait pas dans le cadre autorisé. « Notre objectif n'est pas de sanctionner mais d'en appeler à la responsabilité de tous, de montrer un civisme collectif face à la crise », a-t-il justifié. Des amendes et des contrôles pour inciter tous les Français à se discipliner.

Toutes nos informations coronavirus

Informations sur vos contrats d'assurance

Informations pour tous 

Informations sur votre épargne

Informations pour les professionnels de santé libéraux

Informations pour les professionnels de santé salariés

Ils parlent du coronavirus sur la Communauté

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×