Exposition au risque : quels outils numériques pour les jeunes médecins ?

Le 16.02.2021 par MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Parmi les dispositifs numériques, la domomédecine débouche sur une meilleure surveillance du malade à domicile et diminue ainsi le taux de récidive des pathologies.

À l’ère du numérique, les jeunes médecins ont à leur disposition de nouvelles technologies incluant des applications mobiles, des logiciels ou encore des sites internet pour leur permettre de réduire les risques dans l’exercice de leur métier, et surtout de pouvoir prendre soin de leurs patients dans des conditions optimales.

Sommaire

Le numérique au service du partage de l’information et de l’expérience
Des applications pour suivre les patients et prévenir les récidives

Le numérique au service du partage de l’information et de l’expérience

Les technologies de l’information et de la communication offrent la possibilité aux jeunes professionnels de santé de s’informer, de prendre conseil et de partager leurs expériences pour de meilleurs diagnostics et des prises de décision plus sûres.

Les journaux médicaux

La presse médicale, disponible généralement en versions papier et numérique, accompagne les soignants dans leur exercice professionnel. Elle leur communique des informations objectives, rigoureuses et essentielles à leur pratique.

  • Le Quotidien du Médecin : ce journal à destination des médecins aborde l’actualité générale du monde de la santé, l’évolution des différentes professions ainsi que les nouvelles avancées thérapeutiques du milieu médical. La version papier est disponible de manière hebdomadaire et une édition quotidienne est proposée en version numérique. 
  • Prescrire : cette revue indépendante propose des informations sur les médicaments grâce à la collaboration de médecins et de pharmaciens. Depuis 2013, elle publie une liste de médicaments à écarter de la prescription, car les avantages thérapeutiques ne compensent pas les risques.
  • Egora : ce site est réservé aux professionnels de santé, aux étudiants en médecine et aux infirmiers. Il aborde le quotidien des soignants : leur rémunération, des conseils pour gérer leur cabinet ou encore des annonces d’emploi. Il leur propose également des informations sur les pathologies, les médicaments ou encore sur les recherches scientifiques en cours.
  • Hospimédia : ce média indépendant diffuse quotidiennement à ses abonnés une information objective et fiable sur l’offre de soins dans les secteurs sanitaires et médico-sociaux. Il propose entre autres, des retours d’expériences, des indications sur les nouvelles réglementations ou réformes, ainsi que des ressources pour optimiser la relation entre les acteurs du monde de la santé.

Télé-expertise et télé-assistance

En complément de la presse médicale, différentes évolutions technologiques permettent aujourd’hui à un soignant de prendre l’avis à distance d’un ou de plusieurs autres professionnels médicaux, ciblés pour leurs expertises particulières. Elles donnent ainsi aux internes ou jeunes médecins l’opportunité d’être accompagnés sur des cas concrets qu’ils n’ont peut-être jamais expérimentés auparavant :

  • Domoplaie : ce service est une aide à distance au traitement des plaies chroniques complexes. En pratique ? Le médecin accède à sa tablette ou son smartphone en présence du patient et utilise l’application Therap-e mobile pour se connecter en visioconférence avec un expert. Des photos des plaies sont envoyées de manière sécurisée pour recueillir l’avis du spécialiste sur le traitement à mettre en place. 
  • Réseau Ophdiat : ce réseau a été mis en place en 2004 dans le cadre d’une amélioration du dépistage de la rétinopathie chez le patient diabétique. Des photos numériques du fond d’œil sont envoyées au réseau pour lecture et analyse.

Des logiciels d’aide à la pratique des soignants

En-dehors du cadre strictement médical, de nombreux outils numériques sont mis à la disposition des jeunes soignants pour leur permettre de gérer au mieux leur pratique. C’est le cas de : 

  • Kobus est un logiciel de bilan à destination des kinésithérapeutes. Il met à disposition des modèles de bilan et de suivi automatique des patients, ainsi qu’une batterie de multiples tests et questionnaires à utiliser pour enrichir les évaluations.
  • Doctolib est une plateforme à la disposition des soignants, mais aussi des patients. Ses fonctionnalités sont multiples : le professionnel de santé peut y gérer son agenda, envoyer des documents, réaliser des consultations vidéo ou encore adresser ses patients à des confrères.
  • Lifen, enfin, est une messagerie sécurisée qui aide les soignants dans leur communication, afin de garantir un parcours de soins coordonné. Elle autorise un envoi fiable de documents entre les différents professionnels de santé impliqués et diminue de 60 min/ 1 heure ? le temps passé par les utilisateurs à la gestion administrative.

Des applications de partage entre professionnels de santé

D’autres outils numériques pour les jeunes médecins facilitent quant à eux le transfert d’informations :

  • Medpics est une application dédiée au partage des cas cliniques rares. Par son intermédiaire, il est possible de réaliser des formations ou encore d’échanger de manière confidentielle entre professionnels de santé ;
  • Pepid propose des outils pour prendre en charge les patients au cabinet ou à domicile. Il offre la possibilité d’accéder rapidement à une base de données sur les médicaments, à des calculatrices médicales, des vérificateurs d’interaction médicamenteuse ou encore un générateur de diagnostic différentiel. 

Des applications pour suivre les patients et prévenir les récidives

La santé numérique a radicalement changé le rapport entre les professionnels de santé et les patients. L’organisation des soins s’en est trouvée davantage centrée sur le malade qui devient un acteur à part entière de sa santé. Cela peut conférer au jeune médecin un gain de temps, une plus grande concentration sur sa pratique et en conséquence, une prise en charge plus sereine.

La domomédecine par exemple, contribue à une meilleure surveillance du malade à domicile et diminue ainsi le taux de récidive des pathologies :

  • Pillo est un robot connecté. Ce pilulier intelligent assure que le patient est bien à jour dans la prise de son traitement. Il est à même de préparer et d’administrer le traitement de plusieurs personnes d’une même famille, sans erreur, grâce à sa technologie de reconnaissance faciale ;
  • Airstrip technology est un bracelet connecté permettant de mesurer et de transmettre des données liées aux contractions utérines d’une femme enceinte et au rythme cardiaque du fœtus dans le cadre d’un suivi de grossesse à domicile.

D’autres applications, disponibles sur smartphone, permettent aussi aux patients de se soigner en autonomie et aux personnes en bonne santé de faire de la prévention et d’éviter certaines maladies comme l’hypertension ou le diabète.

  • MyRythme, solution de télémédecine légère, réalise des ECG à distance et sans formation particulière ;
  • Engage incite le patient à être acteur de son traitement et facilite la coordination du parcours de soins. Elle offre un suivi médical à domicile et renforce les liens entre l’équipe soignante et les malades ;
  • Qalyo donne des conseils ajustés en fonction du poids, de la tension ou encore du taux de cholestérol. Les analyses et tendances peuvent ensuite être partagées avec le médecin lors de visites.

Intégrer de manière responsable la prévention dans la vie des patients signifie de meilleures prises en charge et un risque moindre d’erreurs médicales, ce qui peut notamment aider et rassurer les jeunes médecins. 

>En savoir plus: L’e-santé pour une prévention efficace et un suivi plus précis des patients

Sources :
https://www.egora.fr/
https://www.prescrire.org/fr
https://www.lequotidiendumedecin.fr/

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Solutions
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner