Sages-femmes, la levée du confinement et le suivi des femmes enceintes

Le 14.06.2020 par MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Dans le contexte de sortie du confinement, le virus du COVID-19 continue de circuler en France. À quelles mesures spécifiques les sages-femmes doivent-elles se conformer pour poursuivre leur activité dans des conditions de sécurité optimales ?

Suivi de grossesse et téléconsultation en post-confinement

 Au 3e trimestre de grossesse, les femmes enceintes appartiennent aux catégories de population susceptibles de développer une forme sévère de COVID-19. En cette période de déconfinement, pour la poursuite des activités, il est conseillé de respecter strictement les gestes barrières et autres mesures de précaution édictées par l’ordre des sages-femmes, qu’il s’agisse de consultations en présentiel ou des 3 échographies obstétricales du suivi de grossesse.

Pour limiter au maximum les contacts, les futures mamans sont suivies en cabinet plutôt qu’en hôpital ou en clinique. En tenant compte du niveau de circulation du virus dans leur région, du risque obstétrical et de l’état d’esprit de la femme enceinte, les sages-femmes peuvent proposer un suivi à distance par téléconsultation. La téléconsultation peut également être favorisée pour les séances de préparation à la naissance, comme pour la 2e visite à domicile post-accouchement lorsque la 1re s’est bien déroulée.

Le début de grossesse en levée de confinement

D’emblée, il appartient aux sages-femmes d’évaluer les situations à risque auxquelles est exposée la future maman dans sa vie quotidienne. Pour cela, elles passent en revue leur entourage, les conditions de travail et les trajets pendant les deux premiers trimestres de grossesse, étant entendu que l’arrêt du travail est fortement recommandé à partir du 3e trimestre.

Échanger avec les futures mamans sur leur quotidien et leur cadre de vie en période de sortie de confinement permet aussi de les sensibiliser à l’importance du strict respect des gestes barrières, des mesures d’hygiène et de la distanciation.

Adapter l’organisation du cabinet

Pour les consultations, il est préconisé d’aménager le cabinet et de réorganiser la pratique de façon à se conformer aux mesures de précaution édictées par l’ordre des sages-femmes pour contrôler la circulation du virus.

Des recommandations plus adaptées peuvent également être émises par l’ARS, ou le réseau périnatal. Qu’elles soient générales ou locales, ces mesures sont revues régulièrement en fonction de l’évolution de la situation. Aussi est-il important de les consulter régulièrement.

Dépistage et suivi des femmes enceintes testées positives

Actuellement, dans les hôpitaux comme dans les cliniques, des tests de dépistage par RT-PCR sont effectués sur les patients avant toute intervention. De même les femmes enceintes doivent être testées avant une césarienne ou un déclenchement programmés.

Pour les diagnostics positifs au COVID en cours de grossesse, un suivi renforcé est préconisé de préférence par téléconsultation. Il faut veiller à reprogrammer après guérison toute échographie ou consultation.

Quid des accouchements ?

Chaque établissement est libre d’appliquer ses propres règles concernant la présence d’un accompagnant lors de l’accouchement. Il est recommandé de sensibiliser les parturientes aux restrictions en place depuis la crise sanitaire en ayant à l’esprit que le CNGOF a récemment assoupli ses recommandations. Il autorise désormais leur présence pendant l’accouchement et limite ensuite les visites à une seule personne.

Dans ces conditions, certaines femmes pourraient être tentées de solliciter un accouchement à domicile. Il convient alors d’évaluer les capacités de réaction des équipes médicales de secours susceptibles de prendre en charge la mère et l’enfant en cas de problème. Si leur activité est encore impactée par la prise en charge de patients COVID, mieux vaut favoriser un accouchement dans un établissement de soins.

Échanger avec les femmes sur leur quotidien et leur cadre de vie en période de sortie de confinement permet aussi de les sensibiliser à l’importance du strict respect des gestes barrières, des mesures d’hygiène et de la distanciation.

Sources :

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-05/374_rr_covid19_prenatal_maj_deconfinement_mel.pdfhttp://www.ordre-sages-femmes.fr/faq-covid-19/

https://www.vidal.fr/actualites/24803/covid_19_et_continuite_des_soins_les_recommandations_de_la_has_en_obstetrique/

http://www.ordre-sages-femmes.fr/faq-covid-19/

https://www.lavoixdunord.fr/746447/article/2020-04-28/maternite-les-gynecologues-recommandent-d-autoriser-la-presence-d-un

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×