Stress au travail à l'hôpital : quelles solutions?

Le 04.06.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Anti stress

Entre les cadences infernales, les situations d'urgence, la souffrance des patients, votre quotidien d’infirmière à l'hôpital fait peser sur vos épaules une lourde pression. L'épidémie de Covid-19 a ajouté encore plus de stress à vos journées. Il est urgent de l'évacuer afin de vous préserver.

Jusque-là, vous avez tenu bon. Tout au long de ces interminables semaines, vous avez affronté la vague épidémique. Vous avez résisté à l'afflux inédit de patients, vous avez enchaîné les heures et vous vous êtes adapté en permanence. En temps normal, votre quotidien à l'hôpital est déjà générateur de stress, mais cette période a atteint des sommets.

Agissez avant que la situation s'aggrave

Prendre soin des autres et soigner c’est votre métier. Ce n'est pas une raison pour oublier de prendre aussi soin de vous. Le stress nuit à votre santé physique et morale et impacte votre corps et votre esprit : douleurs, maux de tête, coliques, troubles du sommeil, nervosité, angoisse, difficultés de concentration... Ne laissez pas ce mal-être s'installer : à trop tirer sur la corde, elle finit par rompre et vous risquez alors l'épuisement professionnel ou le burn-out.

La méditation pour faire le vide autour de vous

Des solutions existent pour vous préserver. Optez pour celles qui s'adaptent le mieux à vos envies et votre rythme de vie, mixez-les. La méditation et la sophrologie peuvent vous aider à vous recentrer sur vous et à faire le vide dans votre esprit et retrouver calme et sérénité. Elles peuvent se pratiquer en dehors de vos horaires de travail, en groupe ou individuellement chez vous, ou bien lorsque vous avez une pause, même rapide. Des applications peuvent vous guider.

Défoulez-vous !

Si vous préférez l'action, évacuez votre stress dans une pratique sportive. Course à pied, marche, natation, boxe, danse : toutes ces activités éloignent votre esprit de l'hôpital, vous défoulent et maintiennent votre organisme en bonne santé, donc plus résistant. Des activités moins physiques sont aussi efficaces pour vous évader : écriture, lecture, scrapbooking, bricolage, jardinage...

Ne gardez pas votre mal-être pour vous

Au-delà de ces exutoires, préservez-vous dans l'exercice de votre métier. Commencez par vous écouter : quand vous n'en pouvez plus, arrêtez-vous avant que votre corps vous arrête. Faites-vous aussi écouter : confiez vos difficultés à votre équipe, qui saura vous comprendre. N'hésitez pas non plus à vous ouvrir auprès de professionnels. Votre médecin traitant, le médecin du travail sont là pour vous aider.  N'ayez aucune gêne, vous avez le droit, vous aussi, de ne pas toujours aller bien.

> Burn-out: l'identifier, le prévenir et s'en protéger

Des psychologues à votre écoute

La MACSF met à votre disposition une ligne dédiée, accessible 24h/24 et 7j/7 pour vous accompagner et vous soutenir : 0 811 70 33 10. Vous pouvez aussi vous rapprocher de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), joignable au 0 805 23 23 36 ou de l'association d'aide professionnelle aux médecins et soignants (AAPMS), au 0 800 800 854.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Solutions

La solution MACSF

Complémentaire santé individuelle

Une assurance complémentaire santé responsable, complète et efficace.

En savoir plus

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×