Mise à l’eau de l’IMOCA MACSF après 8 mois de transformations

Publié le 30.08.2019
envoyer un email envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn

Après plusieurs mois de chantier, l’IMOCA MACSF a été mis à l’eau ce 29 août à Lorient. Il a été totalement transformé pour être plus rapide en course mais aussi mieux adapté à sa skipper, Isabelle Joschke.

« L’IMOCA MACSF est comme un nouveau bateau. A part la coque, l’ensemble de la structure a été revu pour lui permettre d’être plus performant. Avec ses foils, il va avoir de fortes accélérations et décélérations. Sa vitesse sera plus rapide mais aussi moins stable. Je vais découvrir de nouvelles sensations : je vais avoir la chance de voler sur l’eau ! », s’enthousiasme Isabelle Joschke, skipper de l’IMOCA MACSF.  

C’est en effet une véritable remise à neuf qu’a connue le bateau avec 5 modifications majeures : foils, mât, casquette, électronique et voiles.

Ajout de foils

Les dérives droites de l’IMOCA initial ont été remplacées par des foils, ce qui a nécessité de revoir toute la structure du monocoque. Les foils ont pour objectif de réduire la résistance à l’eau du soixante-pieds et de lui permettre de gagner en puissance et en vitesse.

Un nouveau mât aile

Un nouveau mât aile a été installé. En forme d'aile d'avion, il est posé sur une rotule et tourne sur lui-même, ce qui permet des manœuvres plus fluides. Son profil plus aérodynamique et la possibilité de s’orienter selon la direction du vent améliorent les performances de la grand-voile. Ce mât aile a nécessité de modifier l’ancrage des haubans au niveau du pont et de la structure intérieure du bateau.

Nouvelle casquette de roof

Pour apporter davantage de confort à la barre et une meilleure visibilité, l’IMOCA MACSF a été équipé d’une nouvelle casquette de roof. La zone de manœuvre est ainsi mieux protégée des éléments extérieurs et l’aménagement spécifique du cockpit est plus adapté à la physionomie d’Isabelle pour lui faciliter la vie à bord.

Changement électronique

Un check-up électronique des instruments de navigation a été conduit et le pilote automatique a été changé.

Répartition de la taille des voiles

Les ancrages des voiles d’avant sur le pont ont été modifiés pour tenir compte des changements apportés par ailleurs au monocoque et améliorer la performance globale« Les modifications sur l’IMOCA MACSF le rendent plus manœuvrable et augmentent son potentiel de vitesse. Il peut-être jusqu’à 30% plus rapide dans des conditions de navigation optimales. Nous sommes impatients de voir ses performances en course ! », déclare Alain Gautier, team manager du projet Voile MACSF.

Isabelle va maintenant procéder à quelques navigations de découverte avec l’IMOCA MACSF avant de débuter un entraînement intensif en double avec Morgan Lagravière. Il sera son co-équipier pour le Défi Azimut du 18 au 22 septembre à Lorient, puis pour la Transat Jacques Vabre qui partira le 27 octobre du Havre.

Retrouvez l'intégralité du communiqué de presse (pdf - 244.98 Ko)

Contacts presse MACSF:

Annie Cohen - 06 71 01 63 06 / 01 71 23 83 69  - annie.cohen@macsf.fr

Séverine Sollier - 06 14 84 52 34/ 01 84 81 77 - severine.sollier@macsf.fr

envoyer un email envoyer un email envoyer un email Partager sur LinkedIn