La Météo financière - Mars 2021

Le 17.03.2021 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Malgré un certain regain de volatilité, les marchés actions sont restés très bien orientés ces dernières semaines. Les unités de compte de la gamme financière MACSF affichent dans ce contexte des performances satisfaisantes.

Performance des profils permanents et des unités de compte MACSF*

Données au 12/03/2021

Légende météo des UC

 

Météo des UC mars 2021

Voir mon contrat

 

Les temps forts sur les marchés ce mois-ci 

  • La dynamique et les perspectives de reprise de l’économie mondiale se sont renforcées ces dernières semaines sous l’impulsion des politiques de soutien budgétaire et du déploiement des campagnes de vaccination.
  • La croissance américaine connaît une accélération, se reflétant dans les chiffres de créations d’emploi et de la consommation. Le nouveau plan de relance de 1 900 milliards de dollars, définitivement adopté, va constituer un puissant soutien à l’activité, portant le débat sur son caractère potentiellement inflationniste. 
  • En Europe, avec le maintien des mesures de restriction sanitaire, le rebond du secteur manufacturier peine à compenser la contraction des services. Les perspectives d’activité laissent présager un fort redémarrage au second semestre avec la levée des contraintes. L’inflation reste faible mais devrait continuer de se redresser avec la reprise économique. 
  •  L’économie chinoise reste fermement orientée à la hausse même si la dynamique s’essouffle, compte tenu notamment du resserrement de la croissance du crédit voulu par les autorités et des tensions latentes avec les Etats-Unis

Contexte économique

  • La hausse des anticipations de croissance et d’inflation ont entraîné une amplification du rebond des taux à long terme aux Etats-Unis : les investisseurs redoutant un risque de surchauffe lié aux mesures de relance budgétaire. Cette tension s’est diffusée, dans une moindre mesure, au marché obligataire européen (le rendement à 10 ans de l’emprunt d’Etat français repassé temporairement en territoire positif).
  • Les marchés actions sont restés très bien orientés même s’ils ont connu un certain regain de volatilité, en raison des doutes des investisseurs sur la capacité des banques centrales à rester durablement accommodantes. Aux États-Unis, le S&P 500 affiche de nouveaux records historiques alors qu’en France, l'indice CAC 40 a franchi le seuil symbolique des 6 000 points, proche du sommet atteint avant la crise du Covid-19.
  • L’optimisme des investisseurs sur les perspectives de reprise a donné un élan supplémentaire à la rotation depuis les secteurs orientés « croissance », plus sensibles à la hausse des taux d’intérêt, vers les valeurs plus sensibles à la conjoncture économique cycliques et « value». 
  • Le dollar a poursuivi son rebond contre euro, bénéficiant d’anticipations plus positives sur la croissance aux Etats-Unis et de l’augmentation de l’écart de taux d’intérêt. La surperformance des actions de pays émergents a logiquement marqué le pas dans ce contexte. 

 

Le point de vue de l'équipe financière MACSF sur les marchés

  • L’inflation et la normalisation des taux d’intérêt resteront des thématiques centrales mais nous n’anticipons pas de dérapage inflationniste durable contraignant les banques centrales à durcir de manière prématurée les conditions de financement et menacer ainsi la reprise économique.
  • Le maintien de ces politiques monétaires accommodantes et la forte reprise économique, grâce aux plans de relance budgétaire et aux dépenses par les consommateurs de l’épargne accumulée, soutiendront la croissance des bénéfices des entreprises et les perspectives des marchés actions
  • La poursuite de la normalisation progressive des taux d’intérêt devrait rester plus favorable aux actions cycliques, « value » et financières même si la partie cyclique a déjà bien progressé et certaines valeurs défensives de croissance ont perdu leur prime de valorisation.
  • Des incertitudes demeurent, notamment sur le plan sanitaire, et les risques de sur réaction des marchés obligataires pourraient encore menacer l’appétit pour le risque des investisseurs. De nouvelles phases de volatilité constitueraient encore selon nous des opportunités d’investissement.

Nos recommandations d'investissement sur les unités de compte

Compte tenu des perspectives de forte reprise conjoncturelle et malgré la hausse soutenue des marchés ces dernières semaines, nous demeurons raisonnablement optimistes

Nous maintenons une allocation équilibrée, en réduisant toutefois marginalement l’exposition aux actions sur certaines thématiques (biotechnologie). Nous conservons un biais favorable aux valeurs cycliques et au style « value » (Médi Actions), dont le potentiel de rattrapage ne nous semble pas épuisé. Nous recommandons toujours les supports dont les valorisations restent attractives (DWS Top Dividende, Médi Emergents).

Fonds patrimoniaux

  • DWS Concept Kaldemorgen, présent dans l’allocation de notre profil Sérénité, enregistre la meilleure performance au sein de nos fonds patrimoniaux depuis le début de l’année (+4,17% au 12/03/2021). La stratégie mise en œuvre dans la poche obligataire a permis au fonds de bénéficier de la hausse des taux d’intérêt (sensibilité négative). Le taux d’exposition aux actions, maintenu supérieur à 40%, a constitué le principal moteur de performance.
  • Nous restons confiant sur l’expertise en matière d’allocation des gérants de Carmignac Patrimoine, dont la performance un peu en retrait depuis le début de l’année (+1,33% au 12/03/2021) traduit le positionnement plus défensif adopté par les gérants ces dernières semaines. Le taux d’exposition aux actions est désormais proche de 30% et la sensibilité de la poche obligataire au risque de hausse de taux d’intérêt est très faible.

Fonds or et métaux précieux

  • Nous maintenons une opinion positive sur l’or et les métaux précieux (OFI Precious Metals, -2,81% au 12/03/2021) dont les cours ont globalement reflué ces dernières semaines, compte tenu de l’amélioration des perspectives de croissance et des tensions sur les taux d’intérêt. Le positionnement durablement accommodant des banques centrales et la normalisation de l’inflation devraient maintenir les taux d’intérêt réels à un faible niveau et redonner de l’élan à la classe d’actifs.. 

Fonds actions

  • Nous gardons notre avis favorable aux actions européennes et à Médi Actions (+10,64% au 12/03/2021), qui a accentué sa surperformance depuis le début de l’année grâce à la pertinence de la sélection de valeurs présentant globalement un biais plus cyclique et des valorisations relatives encore attractives.  
  • Parmi nos supports d’actions internationales, nous maintenons notre préférence pour DWS Top Dividende (+6,46% au 12/03/2021), exposé aux grandes valeurs de croissance de qualité. En dépit de leurs bonnes performances depuis le début de l’année, celles-ci n’ont rattrapé ces derniers mois qu’une partie de leur retard de valorisation et la thématique défensive, axée sur les sociétés distribuant des rendements pérennes, reste opportune dans un environnement de taux durablement bas et de potentiel regain de volatilité. 
  •  Les actions de la zone émergente (Médi Emergents) ont sous-performé les marchés ces dernières semaines, affichant désormais un léger retard depuis le début de l’année par rapport aux marchés développés. Nous continuons de recommander ce support dans une optique de long terme compte tenu des perspectives de croissance structurellement attractives de la classe d’actifs et des valorisations relatives favorables. 
  • Nous devenons neutres sur notre support investi sur le secteur des biotechnologies (Candriam Equities Biotechnology) qui a récemment souffert de la rotation sectorielle, débutée en novembre, qui s’élargit à l’ensemble des valeurs de croissance sous l’effet de la hausse récente des taux d’intérêts.

Gérer mon épargne

(1) Performance annuelle au 12/03/2021 nette de frais de gestion et de frais de garantie plancher et brute de prélèvements sociaux, calculée sur la base d’une prime nette directement investie sur le profil au 1er janvier avec une rémunération de 1,50% nette sur le fonds en euros.

(2) Pour les UC : Performance annuelle du 31/12/2020 au 12/03/2021, brute de frais de gestion, de frais de garantie plancher et de prélèvements sociaux. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur.

*Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. La description et le fonctionnement des supports en unités de compte sont détaillés dans la notice d’information du contrat, dans les Documents d’Information Clés (DIC) et dans les Documents d’Information Clés pour l’Investisseur (DICI) ou dans les documents équivalents agréés par l’AMF, disponibles sur la page Supports financiers du site macsf.fr.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner