Biden relance les marchés

Le 06.04.2021 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Semaine écourtée sur les marchés, avant le week-end de Pâques, qui s’est terminée par le discours de Joe Biden jeudi soir, et l’annonce d’un nouveau plan de relance d’infrastructures.

Prochain plan de relance aux Etats-Unis

 Lors de son discours à Pittsburgh, Joe Biden a annoncé son nouveau plan d’investissement d’environ 2 200 milliards $, ciblant principalement la rénovation des infrastructures, le développement des énergies propres et un meilleur accès au soin. Les propositions s’étalent sur 8 ans et seraient financées par une hausse de la fiscalité des entreprises (relèvement de l’impôt sur les sociétés à 28% contre 21% actuellement), et une hausse des impôts sur le revenu des ménages les plus riches. Au global, la hausse de la fiscalité devrait augmenter les recettes de l’Etat de 0,5% du PIB sur les 15 prochaines années. Peu de réactions sur les marchés, l’enjeu porte désormais sur les discussions et la capacité du gouvernement à faire voter le plan. Les négociations devraient se prolonger jusqu’à l’été avec un seuil sur la remontée des taux américains et du dollar. 

Hausse de l’inflation en Europe en mars 

En Europe, la publication des taux d’inflation en mars a confirmé l’accélération des hausses des prix : +1,7% sur un an en Allemagne (contre +1,3% en février), +1,3% sur un an en Espagne (contre 0% en février). Ce pic d’inflation est notamment gonflé par la hausse des prix du pétrole depuis le début de l’année, et des matières premières. Cependant, à court terme, le maintien des restrictions sanitaires en Europe pourrait encore pénaliser la demande et contraindre les entreprises, limitant la hausse des prix. Concernant la politique monétaire, la BCE attendra une meilleure visibilité sanitaire, et surtout une tendance solide d’inflation autour de 2% pour réduire ses achats mensuels. 

L’OPEP+ surprend 

L’OPEP + s’est réunie jeudi dernier et a annoncé une remontée graduelle de sa production, entre mai et juillet. Bien que la dynamique de demande reste fragilisée par la situation sanitaire, cette décision montre la flexibilité du cartel. Le ministre de l’Energie saoudien a d’ailleurs suggéré qu’un retour en arrière était possible en cas de forte détérioration de la situation économique mondiale. En réaction, les cours du brut ont baissé à 63$/baril. 

Le CAC 40 dépasse les 6 000 points      

L’indice parisien progresse de près de 2% cette semaine et de 9,93% depuis le début de l’année.  
En haut de tableau, Alstom (6,42%), Kering (6,11%) et Thales (5,26%) signent les meilleures performances. En bas de tableau, peu de valeurs dans le rouge, Atos enregistre cependant la plus forte baisse (-11,05%) après l’avertissement des commissaires aux comptes sur sa comptabilité dans deux filiales américaines.

Marchés des changes et des taux

La monnaie unique termine inchangée à 1,18 dollar/euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans remonte légèrement à -0,08%.

Achevé de rédiger le 06/04/2021

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner