Des hausses, mais débat !

Le 22.06.2021 à 09:00 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La question de la réduction des achats d’actifs reste au centre des préoccupations des investisseurs, alors que la Fed a indiqué que les taux directeurs pourraient être relevés plus tôt que prévu, entraînant une baisse marquée des marchés actions.

Changement de discours pour la Fed 

Sans avoir modifié ses outils de politique monétaire, la banque centrale américaine a cependant annoncé clairement sa stratégie pour les prochains mois. L’institution monétaire a pris acte de l’amélioration de la situation économique, a réaffirmé la poursuite des achats d’actifs jusqu’à ce que des « progrès supplémentaires substantiels » soient réalisés, mais semble maintenant prête à modifier ses intentions dès lors que la situation le permettra. Deux hausses de taux sont désormais attendues en 2023, mais la question demeure encore sur le timing du resserrement monétaire (« tapering »).
En réaction, et paradoxalement, les taux longs américains ont reculé, notamment à cause d’anticipations d’inflation plus faible, et le dollar a fortement rebondi, entrainant un repli de la plupart des cours des matières premières. Dans le même temps, la contagion a impacté les marchés actions avec un retrait marqué des principaux indices en fin de semaine. 

Prévisions de croissance en hausse en Europe 

Les banques centrales des principales économies de la zone euro commencent à mettre à jour leurs perspectives économiques, avec des révisions globalement à la hausse. Les campagnes de vaccination permettent une réouverture progressive des économies, avec une reprise de la consommation, et la mise en place effective des plans de relance. La Banque de France a notamment revu à la hausse la croissance de l’économie française pour 2021 à 5,75% (contre 5,5% prévu précédemment) et à 4% pour 2022. La Bundesbank a revu également les prévisions de croissance de l’Allemagne à 3,7% pour 2021 (contre 3% en décembre) et 5,2% pour 2022. 

Fin de quatre semaines de hausse pour le CAC 40 

Le CAC 40 perd 0,48% sur la semaine, et progresse de 18,33% depuis le début de l’année. 
Les valeurs les plus cycliques ont reculé cette semaine, à l’image du secteur bancaire (Société Générale : -5,19%, Crédit Agricole : -5,04%, BNP Paribas : -4,58%). ArcelorMittal chute de 12,27%. En haut de tableau, Air Liquide, Dassault Système et Worldline progressent respectivement de 2,179%, 2,57% et 2,19%. 

Marchés des changes et des taux

L’euro est logiquement en baisse face au dollar cette semaine, et termine la semaine à 1,19 dollar/euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans, termine la semaine quasi inchangée à 0,16%.

Achevé de rédiger le 21/06/2021

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner