Des taux variants

Le 02.03.2021 à 09:00 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les marchés d’actions mondiaux ont enregistré une nette correction cette semaine, impactés par les inquiétudes autour de la hausse des taux longs aux Etats-Unis et en Europe.

Poursuite de la tendance haussière des taux

 Les deux dernières semaines ont été marquées par une remontée rapide des principaux taux souverains à 10 ans, générée par l’optimisme concernant la reprise économique, le plan de relance américain à venir, en laissant de côté les risques de court terme (confinements locaux, variants du virus). Certains investisseurs semblent donc anticiper une accélération rapide de l’inflation, qui pourrait avoir comme conséquence un resserrement prochain des politiques monétaires menées par les banques centrales.

La Fed durablement présente  

C’est dans ce contexte que Jerome Powell a rappelé, cette semaine, la fragilité de l’économie américaine, loin des objectifs d’inflation et surtout d’emploi, et donc qu’aucune hausse des taux directeurs ne pouvait être envisagée avant d’avoir atteint ces objectifs. Des propos appuyés par d’autres membres de la Fed, notamment par le vice-président Richard Clarida, qui confirment que la Fed restera encore longtemps en soutien à l’économie. Selon lui, la nouvelle stratégie de la Fed est beaucoup plus flexible concernant l’inflation et un taux de chômage bas ne serait pas suffisant pour entraîner une hausse des taux directeurs. 

Les banques centrales tentent ainsi de rassurer  

Les communications de plusieurs banques centrales se sont voulues prudentes ces derniers jours, pour maintenir des conditions de financement très favorables. Le gouverneur de la Banque de Grèce a été le premier membre de la BCE à appeler ouvertement vendredi à une accélération du rythme d’achats d’actifs pour limiter la hausse des coûts d’emprunt. D’autres banques centrales, comme celle d’Australie ou de Corée du Sud, ont déjà annoncé une hausse de leurs achats en fin de semaine dernière. Malgré une tendance haussière pour les taux souverains, les banques centrales semblent avoir les marges de manœuvre nécessaires pour limiter la vitesse de la hausse, et accompagner au mieux la reprise économique.

Dernière semaine en recul pour le CAC 40 

L’indice parisien affiche un recul de 1,22% sur la semaine, et une performance de 2,73% depuis le début de l’année. Le CAC 40 a progressé de 5,63% en février, sa meilleure performance depuis novembre (20,12%).  
En haut de tableau, les valeurs les plus cycliques, notamment les valeurs bancaires continuent de progresser : Société Générale (3,68%), Crédit Agricole (2,56%). En bas de tableau, les valeurs de croissance, technologiques souffrent cette semaine : Dassault Systèmes (-8,78%), STMicroelectronics (-7,65%) ou encore Worldline (-4,26%). 

Marchés des changes et des taux

La monnaie unique termine la semaine inchangée à 1,21 dollar/euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans a maintenu sa trajectoire haussière à -0,01%, en repassant légèrement positif au cours de la semaine.

Achevé de rédiger le 01/03/2021

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner