L’Italie dépense sans Conté ?

Le 19.01.2021 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Cette semaine, les marchés ont été dominé par le premier discours du président Joe Biden, et l’annonce de son plan de relance, malgré le retour des tensions politiques en Italie.

Investiture de Joe Biden

Le futur Président Joe Biden a dévoilé la première étape de son plan de relance, avec un budget de 1900 milliards $ (8% du PIB américain), qui vient s’ajouter au plan de 900 milliards $ déjà voté en décembre. Ce nouveau volet comprend notamment une aide aux ménages (crédit d’impôts, allocation chômage…) ciblant la consommation intérieure comme principal moteur de la reprise. Des moyens seront également déployés pour la lutte contre la pandémie (vaccination, congés maladie…). Cependant, compte tenu de la faible majorité démocrate au Sénat, des concessions et compromis sont à prévoir.

Nouvelle crise politique en Italie

Alors qu’un plan de relance de 223 milliards € a été voté de justesse en Italie, les deux ministres de la coalition du parti de Matteo Renzi ont démissionné. Une démission du gouvernement est désormais envisageable, et le Président Sergio Mattarella donnerait ainsi au premier ministre un nouveau mandat pour créer un gouvernement. Ce début de semaine va être déterminant, pour Giuseppe Conte qui va devoir trouver une majorité, lors d’un vote de confiance, au Sénat. La perspective d’élections anticipées reste peu probable pour l’instant, mais défavorable.

Europe : nouvelles restrictions sanitaires et impact sur la croissance

Cette crise politique en Italie intervient alors que la situation sanitaire sa dégrade avec notamment la diffusion des variants britannique et d’Afrique du Sud, et des mesures de distanciation renforcées. En réaction, l’Italie a replacé trois régions en zone rouge (dont la Lombardie au poids économique important), l’Allemagne a annoncé vouloir prolonger les restrictions, tout comme les Pays Bas et la France. Dans ce contexte, la croissance du PIB en 2020 s'est établie, comme prévu, à -5% en Allemagne. Les autres pays de la zone euro devraient afficher une croissance encore inférieure.

Repli pour le CAC 40  

L’indice parisien perd 1,67% sur la semaine, en net repli vendredi ; il progresse de 1,22% depuis le début de l’année.  

Carrefour a progressé de près de 9% sur la semaine, après avoir été approché par Couche-Tard. En bas de tableau, Renault affiche une des plus fortes baisses de l’indice (-7%) après la publication de son plan stratégique, jugé difficile à réaliser.

Marchés des changes et des taux

La monnaie unique termine la semaine à 1,21 dollar/euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans termine à -0,32%.

Achevé de rédiger le 18/01/2021

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner