Le marché à la relance !

Le 13.10.2020 par L'équipe financière MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Cette semaine les marchés ont été bien orientés grâce à l’évolution des élections présidentielles américaines, et aux discussions autour des mesures de relance aux Etats-Unis.

Campagne présidentielle américaine 

Depuis le premier débat télévisé entre Donald Trump et Joe Biden, ce dernier ne cesse de creuser l’écart, la plupart des sondages le donnent actuellement vainqueur. Alors que le candidat démocrate était plutôt perçu négativement par les marchés financiers, avec des projets réglementaires et fiscaux importants, son nouveau volontarisme budgétaire est désormais salué. 

Politiques économiques 

Le compte rendu de réunion de la banque centrale américaine n’a pas apporté beaucoup plus de de précisions sur la politique monétaire, mais a tout de même montré la nécessité de trouver un compromis rapide sur une relance budgétaire supplémentaire. Revue à la hausse à 1 800 milliards de dollars, la nouvelle proposition budgétaire de la Maison Blanche a cependant été rejetée par les deux partis. Les Démocrates regrettent l’insuffisance des moyens mis à disposition des Etats, alors que les Républicains estiment la proposition trop élevée. Du côté européen, le compte rendu de réunion de la BCE semble prudent, voire inquiet sur la trajectoire future de l’économie. De nouvelles mesures de relance devraient être annoncées à court terme, et l’hypothèse d’une extension du quantitative easing devient de plus en plus crédible. 

Reprise des négociations autour du Brexit 

Les négociations semblent avancer, mais il ne reste cependant plus beaucoup de temps pour parvenir à un accord sur la relation future, la date butoir étant fixée par le Royaume-Uni au 15 octobre. Boris Johnson a rappelé que le Royaume-Uni était prêt à sortir sans accord, mais Londres et Bruxelles sembleraient s’accorder sur des mesures point par point pour limiter la rupture. 

CAC 40 en hausse 

Dans ce contexte, le CAC 40 continue de progresser, de 2,53% sur la semaine, proche des 5 000 points. Depuis le début de l’année, l’indice parisien affiche un recul de 15,45%.
Les valeurs bancaires ont terminé parmi les principales hausses du CAC 40 sur la semaine, sur fond de spéculations de concentration, après l’opération en Espagne entre Caixa Bank et Bankia. Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole progressent respectivement de 12,48%, 9,61% et 5,76%. Total progresse de 6,74%, soutenu notamment par la hausse du cours du pétrole, impacté par l’arrêt de la production en Norvège. Engie a enregistré une hausse de 5,93%, après la cession de ses parts dans Suez à Veolia. A l’inverse, les valeurs plutôt défensives ont été délaissées cette semaine, à l’image de Legrand (-0,09%), ou encore Air Liquide (-1,18%). 

Marchés des changes et des taux

La monnaie unique termine la semaine à 1,18 dollar/euro. Le rendement de l’Etat français à 10 ans s’enfonce en territoire négatif et termine à -0,27%.


Achevé de rédiger le 13/10/2020

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Gamme financière MACSF

Fonds en euros, unités de compte... La gamme de supports financiers MACSF est diversifiée, complète et sélective.

Assurance vie

Le RES Multisupport vous permet d'investir sur une gamme de supports en euros et/ou en unités de compte simple, complète et performante.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×