Faire fructifier votre épargne : faut-il prendre des risques ?

Le 19.10.2021 à 12:00 par L'équipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Faire fructifier votre épargne : faut-il prendre des risques ?

Les placements rémunérateurs et totalement sûrs sont derrière nous... Pour trouver de la performance, vous devez accepter de prendre une part de risque. Mais pas à n’importe quel prix ! Entre profil d’épargnant et sélection des supports d’investissement proposés par votre assureur, il est possible de limiter le risque à celui que vous êtes effectivement prêt à courir.

Prendre des risques : une nécessité pour optimiser le rendement de l’épargne

Vous le savez déjà, mais les fonds en euros de l’assurance vie ne font plus recette depuis plusieurs années. S’ils offraient un rendement de 1,80 % en 2017, il n’est plus que de 1,20 % en 2020 (chiffres de la Fédération française de l’assurance - FFA).

Pour doper le rendement de votre assurance vie, il est aujourd’hui nécessaire de diversifier votre placement avec un contrat d’assurance multisupport, qui comporte des unités de compte (UC). 

À lire aussi :
Fonds en euros : qu'est-ce que c'est ? >
Assurance vie : diversifier pour concrétiser vos projets >

Variées, les UC peuvent être investies sur différents supports, comme des actions de société, des obligations d’État ou des parts de SCPI et OPCVM. L’assureur s’engage sur leur nombre mais pas sur leur valeur : il existe donc un risque de perte en capital. Toutefois, vous pouvez apprécier celui-ci grâce à l’échelle de niveau risque/rendement, qui va de 1 à 7, du plus faible ou plus élevé.

Le niveau 1 ne signifie pas une absence totale de risque, mais un risque faible, qui s’accompagne nécessairement d’un rendement potentiel moindre. À l’inverse, au niveau 7, vous devez accepter une prise de risque élevée, qui peut se traduire par des gains bien plus importants. 

La solution est donc de choisir différentes unités de compte (actions, obligations, immobiliers), elles-mêmes investies dans divers secteurs géographiques et différents secteurs d’activités. Mais pour bien investir sur les unités de compte, encore faut-il qu’au préalable, vous définissiez vos projets, votre horizon de placement et votre profil d’épargnant.

À lire aussi :
Profils d'investissement en assurance vie : pour qui, comment ? >

Prendre un risque, oui, mais avec lequel vous êtes à l’aise

Pourquoi souhaitez-vous épargner ? Pour vous offrir un voyage, concrétiser un achat immobilier, payer les études de vos enfants, vous assurer un complément de revenus à la retraite ? À chacun de ces projets correspond un horizon de placement à court, moyen ou long terme. Vous adapterez votre prise de risques en fonction. 

Par exemple, avec un horizon de placement lointain, vous pouvez envisager de souscrire des unités de compte à fort potentiel de rendement, car les pertes éventuelles se lissent dans le temps. 

Vous devez aussi savoir comment vous vous comportez face au risque. Présentez-vous plutôt une appétence ou une aversion au risque ?

Pour déterminer votre profil d’épargnant, la MACSF a mis au point un questionnaire, dont les réponses permettent de savoir si vous êtes un investisseur prudent, modéré ou dynamique. En fonction des réponses, il vous sera proposé un profil de gestion permanent ou libre.

Test profil d'épargnant


Faire le test

Limiter ses risques, c’est possible grâce à la sélection des supports de placement par votre assureur

 

Avec un profil de gestion permanent, c’est votre assureur qui choisit l’allocation entre fonds en euros et unités de compte. La MACSF en a défini plusieurs, en adéquation avec les profils d’épargnant :

  • Sérénité : proposé au profil prudent, il prévoit une allocation de l’épargne à 65 % sur le fonds en euros et 35 % sur des unités de compte. De cette manière, vous sécurisez une part importante de votre capital tout en dynamisant le rendement. 
  • Équilibre : proposé au profil modéré, ce profil permet d’investir à 50-50% dans des fonds en euros et des unités de compte. 
  • Dynamique : avec un investissement à 20 % sur des fonds en euros et à 80 % sur des unités de compte.

Votre assureur MACSF est là pour vous accompagner dans la diversification de votre contrat d’assurance vie, selon les risques que vous êtes prêt à prendre. Il a sélectionné différents supports d’investissement, en nombre limité pour assurer leur performance et le meilleur rapport rendement/risque. 

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Assurance vie RES Multisupport

Un contrat performant, souple et reconnu par la presse financière

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner