Dermatologues et vénérologues : les motifs de réclamation des patients en 2020

Le 28.09.2021
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En 2020, les 2 686 sociétaires dermatologues de la MACSF ont adressé 57 déclarations, soit une sinistralité de 2,12 % contre 2,09 % en 2019.

Ces déclarations se répartissent en 9 procédures civiles, 3 procédures ordinales, 41 réclamations amiables et 4 saisines d'une CCI.

Les 1 691 dermatologues libéraux ont adressé 52 déclarations. Leur sinistralité s’établit à 3,08 %, contre 2,86 % en 2019.

SOMMAIRE

L'analyse de l'expert >
Diagnostic >
Prise en charge >
Acte esthétique/thérapeutique >
Iatrogénie médicamenteuse >
Divers >

L'analyse de l'expert

Docteur Sylvie Kornfeld, Dermatologue, consultante MACSF.

L’année 2020 a été marquée par la pandémie Covid-19 qui a entraîné des changements dans les mentalités et les habitudes des médecins et des patients. Parmi ces changements, cette pandémie a été l’origine de l’explosion des téléconsultations en dermatologie. Cette nouvelle pratique expose-t-elle le praticien à des risques particuliers en termes de responsabilité ?

Il n’y a pas pour le moment à notre connaissance de procédure engageant la responsabilité d’un dermatologue en téléconsultation mais il est essentiel de rester vigilant et d’encadrer au mieux cette pratique. La distance excluant toute possibilité d’examen clinique, il ne faut jamais hésiter à faire venir le patient au moindre doute et donc réserver quelques créneaux en aval de disponibles.

Pour rappel, le parcours de soin coordonné impose de connaître au préalable le patient, ce qui représente pour nous dermatologues une sécurité supplémentaire car nous connaissons la personne avant de franchir sa porte virtuelle.

Diagnostic

  • Erreur de diagnostic d’un carcinome basocellulaire de l’aile du nez considéré à tort comme un adénome sébacé traité par laser.
  • Mélanome au niveau du bras considéré à tort comme une lésion bénigne ayant conduit à un retard de prise en charge de deux ans.
  • Tumeur maligne du dos de la main considérée à tort comme une lésion bénigne ayant conduit à un retard de prise en charge de plusieurs mois.
  • Retard de diagnostic :
  • de métastases d’un mélanome. La découverte d’une adénopathie périphérique avait conduit à solliciter un PET-scan mettant en évidence une lésion suspecte qui ne sera pas explorée,
  • d’une tumeur maligne parotidienne,
  • d’un mélanome découvert au stade métastatique (2),
  • d’un carcinome basocellulaire de l’aile du nez,
  • d’une maladie de Paget du sein.

Prise en charge

  • Contestation des soins délivrés au décours d’une brûlure du second degré dans le cadre d’un accident domestique.
  • Défaut de transmission de résultats anatomopathologiques d’un prélèvement effectué pour une lésion cutanée suspecte, à l’origine d’un retard de prise en charge de 15 mois d’un mélanome.
  • Défaut d’information allégué de l’exérèse élargie d’un carcinome basocellulaire nodulaire de la lèvre supérieure. Résultat esthétique jugé non satisfaisant.

Acte esthétique/thérapeutique

Biopsie/exérèse

  • Infection avec ostéite au décours d’une reprise chirurgicale d’un ongle incarné réalisée au cabinet.
  • Hémorragie au cours de l’exérèse d’une tumeur cutanée au cabinet nécessitant un transfert aux urgences pour prise en charge chirurgicale.
  • Exérèse d’un mélanome compliquée par une cicatrice disgracieuse.
  • Récidive de kyste sébacé, évacué sous anesthésie locale.
  • Lâchage de suture au décours de l’exérèse d’un carcinome basocellulaire à l’origine d’une cicatrice disgracieuse.

Cryothérapie

  • Traitement d’une verrue par cryothérapie, suites marquées par :
  • une brûlure nécessitant des soins locaux,
  • une surinfection nécessitant des soins locaux prolongés.

Injection de comblement

Laser de détatouage

  • Séances de laser pour détatouage compliquées par une brûlure.

Laser épilatoire

  • un résultat jugé imparfait,
  • des brûlures (6),
  • des cicatrices pigmentaires.

Laser

> Pour acné

  • Brulûres après séances de laser en traitement d’une acné, cicatrices pigmentées.

> Pour cicatrice

  • Séances de laser, en traitement d’une lésion kératosique du visage, compliquées par :
  • une brûlure du second degré,
  • une dépigmentation de la peau.
  • Infection locale au décours du traitement laser d’une cicatrice du décolleté.

> Laser vasculaire ou électrocoagulation

  • Brûlure du second degré au décours de séances de laser en traitement d’une couperose (3).
  • Cicatrices et perte du galbe du nez après traitement laser Yag pour varicosités.

Peelings

  • Brûlures avec cicatrice pigmentaire au décours d’un peeling avec agent chimique pour acné chronique (2).

Puvathérapie

  • Brûlures du premier ou du second degré au décours de séances de puvathérapie pour un psoriasis (2).

Iatrogénie médicamenteuse

  • Aggravation de lésions d’acné sévère sous CURACNE® avec séances de laser Yag nécessitant une prise en charge hospitalière.
  • Prurit au décours de l’utilisation d’ENTSILAR® pour des lésions psoriasiques fessières.

Divers

  • Chute par rupture d’une chaise en salle d’attente à l’origine d’une entorse de la cheville.
  • Réclamation concernant l’inefficacité d’un traitement par radiofréquence à l’aiguille pour lésions acnéiques du visage.
  • Réclamation concernant les suites d’une épilation électrique au niveau des sourcils.

 

Retour au Rapport annuel sur le risque des professionnels de santé


Découvrez notre dossier thématique consacré aux dermatologues <

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner