Ophtalmologistes : les motifs de réclamation des patients en 2020

Le 28.09.2021
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En 2020, les 4 455 sociétaires ophtalmologistes de la MACSF ont adressé 189 déclarations, soit une sinistralité de 4,24 % contre 5,30 % en 2019.

Ces déclarations se répartissent en 1 procédure administrative, 32 procédures civiles, 10 procédures ordinales, 1 procédure pénale, 103 réclamations amiables et 42 saisines d'une CCI.

Les 3 437 ophtalmologistes libéraux ont adressé 160 déclarations. Leur sinistralité s’établit à 4,66 %, contre 5,89 % en 2019.

SOMMAIRE

L'analyse de l'expert >
Erreur de prescription de verre ou de lentilles >
Diagnostic >
Prise en charge >
Chirurgie hors réfractive >
Chirurgie réfractive >
Geste technique >

L'analyse de l'expert

Docteur Valérie AMELINE, Ophtalmologiste, diplômée de Réparation Juridique du Dommage Corporel et du CAPEDOC, ancien interne des hôpitaux de Paris, ancien chef de clinique assistant à la Faculté de Paris. Exerce une activité medico chirurgicale mixte en établissement de santé, parallèlement à une activité d’expertise médicale en ophtalmologie.

Le rapport annuel 2020 sur la sinistralité en ophtalmologie retrouve une stabilité globale des mises en cause avec, comme les années précédentes, une poursuite de la montée en puissance des procédures CCI par rapport aux procédures judiciaires (assignation en référé).  

Concernant le motif des mises en cause, nous notons une augmentation des plaintes pour retard de diagnostic ou retard de prise en charge notamment de pathologies rares comme les infections amibiennes sur lentilles ou la mise sous traitement d’hypertonie oculaire. 

Néanmoins, la chirurgie de cataracte, première chirurgie pratiquée en France, reste la grande pourvoyeuse des réclamations, essentiellement lors de rupture capsulaire ou endophtalmie postopératoire ne devant pas engager la responsabilité du chirurgien si ce dernier a bien pensé à récupérer la fiche SFO signée du patient. 

Comme toujours, un dossier bien tenu retraçant l’indication, l’information, le bilan préopératoire, l’intervention, le suivi postopératoire ou le suivi de pathologies médicales (glaucome, vitréorétine, uvéites) sans oublier les fiches de consentement signées sont l’idéal pour ne pas voir sa responsabilité civile professionnelle engagée.

Actes d’ophtalmologie les plus exposés au risque de mise en cause ou pour lesquels les patients sont le plus exigeants, points faibles récurrents dans la prise en charge : le Dr Valérie Ameline fait le point sur la sinistralité des ophtalmologistes en 2020. 

Erreur de prescription de verre ou de lentilles

  • Erreur de prescription (4)
  • Prescription jugée inutile (0)
  • Prescription source d’inconfort (1)
  • Prescription non satisfaisante (1)

Diagnostic

  • Réclamation concernant le retard diagnostique d’un glaucome.
  • Réclamation concernant les conditions de prise en charge d’une infection oculaire chez un patient porteur de lentilles (2).
  • Réclamation concernant un retard au diagnostic d’une neuropathie optique dans le cadre d’une maladie de Basedow.
  • Retard de diagnostic d’une fistule carotido-caverneuse à l’origine d’une cécité monoculaire.
  • Corps étranger intra-oculaire passé inaperçu, mis en évidence par un autre praticien.
  • Survenue d’une cécité monoculaire dans un contexte de fibrillation auriculaire.
  • Thrombose de l’artère centrale de la rétine de l’origine d’une cécité monoculaire.
  • Retard de diagnostic d’une première poussée de névrite optique rétrobulbaire dans le cadre d’une première poussée de SEP.
  • Réclamation concernant l’absence de diagnostic d’un abcès mycotique cornéen.

Prise en charge

Pathologie infectieuse

  • Abcès de cornée secondaire à la prescription en première intention d’un collyre corticoïde pour une conjonctivite.

Surveillance d'un glaucome

  • Réclamation concernant la survenue d’un glaucome cortisonique bilatéral.
  • Cécité bilatérale dans les suites d’une rétinopathie diabétique et d’un glaucome réfractaire au traitement.
  • Retard de prise en charge allégué d’un glaucome, baisse d’acuité visuelle.

Autre

  • Perte de la fonction visuelle sur abcès de cornée lié à une lentille de contact mise en place après vitrectomie.
  • Retard de prise en charge d’un œdème papillaire avec atrophie optique séquellaire.
  • Défaut de prise en charge allégué d’une baisse d’acuité visuelle chez une personne âgée.
  • Retard de prise en charge d’une orbitopathie dysthyroïdienne.
  • Cécité monoculaire en lien avec un report de prise en charge chirurgicale en période de confinement sanitaire.
  • Réclamation concernant un retard de diagnostic d’un corps étranger métallique intra-oculaire suivi d’un décollement de rétine. Evolution péjorative vers la cécité.

Chirurgie hors réfractive

Cataracte

> Complications chirurgicales diverses per ou postopératoires

  • Endophtalmie au décours d’une chirurgie de cataracte nécessitant une ou plusieurs reprises chirurgicales laissant persister un déficit visuel pouvant aller jusqu’à la cécité (6).
  • Chirurgie de cataracte uni ou bilatérale compliquée par :
  • une rupture de capsule postérieure nécessitant une vitrectomie (10),
  • une cécité (6),
  • un décollement de rétine (4),
  • un œdème de cornée nécessitant une greffe (4),
  • une invasion épithéliale cornéenne,
  • un résultat insuffisant (7),
  • un déplacement de l’implant,
  • une opacification de l’implant,
  • un kératocône,
  • une uvéite,
  • une luxation per-opératoire du cristallin,
  • une erreur de calcul d’implant (2),
  • une hémorragie expulsive,
  • une infection à aspergillus,
  • une myopisation,
  • un décès par arrêt cardiorespiratoire à l’induction anesthésique,
  • une énucléation.

> Complications dues à l’implant

  • un inconfort visuel (3),
  • une intolérance aux implants.

Rétine et segment postérieur

> Décollement de rétine

  • Chirurgie de décollement de rétine suivie par une ou plusieurs récidives (7).

> Greffe de cornée 

  • Réclamation concernant une évolution péjorative après greffe de cornée sur kératocône.

> Vitrectomie

  • Vitrectomie compliquée par une hémorragie intra-vitréenne. Décollement choroïdien ayant nécessité la mise en place de silicone.
  • Vitrectomie compliquée par une endophtalmie (3).

Glaucome

  • Deux sociétaires mis en cause pour une baisse de l’acuité visuelle au décours d’une chirurgie de glaucome.
  • Évolution défavorable d’un glaucome chronique bilatéral suivi depuis une dizaine d’années.
  • Insatisfaction du résultat chirurgical (2).

Paupières et canal lacrymal

  • Résultat non satisfaisant d’une blépharoplastie (2).

Autre

  • Chirurgie du trou maculaire compliquée par un décollement de rétine.
  • Chirurgie de strabisme dans le résultat est alléguée insuffisant.

Chirurgie réfractive

LASIK/PKR

> Myopie

  • Chirurgie réfractive par laser Excimer compliquée par :
  • un résultat insuffisant (4),
  • un syndrome sec avec kératite.

> Hypermétropie

  • Chirurgie réfractive Lasik bilatérale pour correction d’une hypermétropie dont les suites sont marquées par un résultat insuffisant (3).

Geste technique

Injection intravitréenne

  • Injections intravitréennes pour traitement d’une DMLA compliquées par :
  • un résultat insuffisant,
  • une cataracte traumatique (2),
  • une perforation cornéenne,
  • une cécité (2),
  • une endophtalmie (3).

Esthétique médicale

  • Brûlure lors d’une séance d’épilation laser.

Chutes

  • Chute du fauteuil d’examen à l’origine d’une fracture du col du fémur.
  • Survenue d’une chute au décours d’une injection intravitréenne à l’origine d’une fracture de hanche et du poignet.

 

Retour au Rapport annuel sur le risque des professionnels de santé


Découvrez notre dossier thématique consacré à l'ophtalmologie <

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

À lire aussi

Décisions de justice et avis CCI

Retrouvez l'analyse des décisions de justice (civiles et pénales) et des avis des commissions de conciliation et d’indemnisation (CCI) rendus...

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner